Retour d’expérience : Caixa valorise le paiement numérique

Retour d’expérience : Caixa valorise le paiement numérique

LES FAITS

  • Caixa Bank assure la promotion du paiement numérique en Espagne : par carte ou smartphone. La banque a pour cela mené une campagne test à l’échelle de la ville de Pampelune du 15 avril dernier au 30 juin : "Pamplona Cashless City".
  • Objectif : Encourager le paiement par carte, mobile et Smartwatch et réduire l’usage des espèces, y compris pour les petits montants.
  • L’opération en chiffres : 
    • Les établissements participants à l’opération ont enregistré une augmentation de la facturation par paiement numérique de 203 % par rapport à la même période en 2018.
    • Ces mêmes établissements comptabilisaient une moyenne quotidienne de 63 opérations et un chiffre d’affaires en découlant de 4 500 euros.
  • L’opération "Pamplona Cashless City" fait suite aux résultats d’une autre campagne de promotion des paiements numériques menée tout au long de 2018 par CaixaBank dans une autre ville espagnole. Les petits commerçants locaux y enregistraient alors une augmentation de 180 % de l’utilisation des cartes et smartphones dans le total de règlement de leurs opérations. 
  • L'application CaixaBank Pay agrège plusieurs cartes facilement pilotables et bénéficie de la garantie CaixaBankProtect pour lutter contre la fraude.

CaixaBank a triplé l’usage du paiement numérique lors d’une première phase d’expérimentation cashless menée à Pampelune.

 

ENJEUX

  • Conforter sa position de leader : CaixaBank se présente comme la principale institution financière espagnole en matière de paiement numérique.
  • Promouvoir les atouts du paiement numérique : CaixaBank concède des avantages exclusifs et des remises aux consommateurs réglant par carte ou smartphone.
  • Engager les commerçants : Pour convaincre les commerçants à préférer les paiements numériques que liquides, CaixaBank met en avant les avantages en termes de suivi de trésorerie, agilité d’encaissement et rapidité de paiement.

 

MISE EN PERSPECTIVE

  • Dans la présentation des résultats de ses initiatives, CaixaBank ne fait pas de distinction entre paiement par carte et paiement mobile. La banque espagnole travaille à lutter contre l’usage des espèces, une problématique qui n’est pas commune au marché français. La carte y demeure en effet de très loin le premier moyen de paiement.
  • Néanmoins une opération de promotion du paiement mobile en France, similaire à celle menée par CaixaBank en Espagne, serait nécessaire.  
  • En effet, le m-paiement peine encore à décoller. La Banque de France vient ainsi de révéler que ce mode de paiement représente actuellement moins de 1 % des paiements sans contact. Le paiement sans contact représente quant à lui 21 % des paiements de proximité, et reste supporté par l’usage de la carte.

Actualitées liées

  • Paiement
  • 17.08.2017

Alipay entre au Royaume-Uni avec Barclaycard

Barclaycard et Alipay sont partenaires depuis décembre dernier. Leur alliance franchit un nouveau cap puisque la banque permettra à ses commerces clients d’accepter cette solution de paiement. Une phase de test a été lancée mi-août auprès de huit poi...
  • Paiement
  • 24.09.2018

Google Pay sera bientôt disponible en France

Alors qu’il était attendu en début d’année, en même temps que Samsung Pay, le service de paiement mobile du géant de la Tech américain n’arrivera pas avant cet automne. Lancé en début d’année aux Etats-Unis et dans certains pays d’Europe (Royaume-Uni...
  • Paiement
  • Canaux de distribution - Mobile
  • 16.07.2014

Un nouveau wallet voit le jour en Allemagne

En Allemagne, l’opérateur BASE (groupe E-Plus) annonce la disponibilité de BASE Wallet. Ses clients peuvent désormais réaliser des transactions sans contact mobiles : un service SIM-centrique qui se veut aussi complet que possible dès son lancement e...

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus