Retour d’expérience : Boursorama accélère sa conquête clients

Retour d’expérience : Boursorama accélère sa conquête clients
Retour d’expérience : Boursorama accélère sa conquête clients
Retour d’expérience : Boursorama accélère sa conquête clients

La banque en ligne de Société Générale se dit en avance sur ses objectifs en matière de captation de clients. Elle vise désormais les 2 millions en 2019, un an plus tôt que prévu. Une forte accélération qui s’est faite au prix d’un véritable virage stratégique depuis 2016.

2 millions de clients pour 2019. C’est le nouvel objectif que s’est fixé Boursorama Banque après avoir atteint le seuil des 1,5 million en juillet dernier.

Ce nouvel engagement n’est pas très risqué pour Boursorama qui estime convaincre un prospect toutes les 50 secondes, ce qui lui a permis de multiplier par 8 le nombre de ses clients en 6 ans, mais surtout  par 2 en seulement 2 ans. Une accélération qui s’est nettement fait sentir en 2018, Boursorama ayant ouvert 500 000 comptes, contrats ou prêts depuis le début de l’année, soit 50 % de plus qu’au premier semestre 2017.

Parmi les raisons qui peuvent être invoquées pour expliquer cette réussite, Boursorama dit capitaliser sur son statut de banque la moins chère de France, qui alimente ses campagnes de communication depuis plusieurs années maintenant. Ce sont essentiellement ces investissements marketing qui lui ont permis d’être omniprésente et d’accélérer sa conquête. Une stratégie cependant coûteuse, puisque la banque est déficitaire depuis 2015

Notre analyse - Une conquête client à marche forcée

Boursorama Banque a acquis depuis quelques années un statut de confiance qui lui permettait d’afficher en juillet dernier un taux de recommandation estimé à 92 % de ses clients. Ce qui lui permet aujourd’hui de s’afficher avec la plus forte conquête parmi les banques en ligne françaises. Mais c’est surtout son changement de modèle en 2016 qui l’a amenée sur cette voie. C’est en effet à cette date que Boursorama a lancé le compte welcome, sans conditions de revenus (et doté depuis d’une carte bancaire gratuite), puis Kador, à destination des jeunes, lui permettant une réelle démocratisation de son offre. C’est ce virage stratégique, ainsi qu’une intense campagne marketing qui lui ont permis d’accélérer de façon exponentielle ces deux dernières années.

Mais cette stratégie a eu un coût élevé. Pour revenir à la rentabilité, Boursorama a misé notamment sur une plus grande autonomie de ses clients, ce qui lui a permis de réduire le nombre de ses conseillers. Cette évolution s’est traduite par le lancement de 827 nouvelles fonctionnalités gratuites en 2 ans. A terme, la rentabilité passera également par la multi-détention de produits, sachant que beaucoup de clients n’ont pas encore fait de Boursorama leur banque principale.

Actualitées liées

  • Innovation
  • Stratégie d'acteur
  • 13.02.2018

Retour d’expérience : Boursorama tient son cap

Une nouvelle enquête est parue, décernant à Boursorama le titre de banque la moins chère de France. Et ce pour la dixième année consécutive. Un résultat qui lui a permis d’orchestrer une campagne de communication spécifique et de revenir sur des résu...

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus