Retour d’expérience : Zopa explose les compteurs

2 milliards de livres. Ce montant historique de production de prêts entre particuliers vient d’être annoncé par la start-up Zopa sur sa plate-forme. La FinTech spécialisée dans le crédit affiche de grandes ambitions, portées aujourd’hui par des résultats impressionnants.

En 11 ans d’activité, Zopa est parvenue à financer les projets de ses utilisateurs pour un montant estimé à environ 2 milliards de livres. Ce sont plus précisément les investisseurs, privés ou professionnels de Zopa, qui ont choisi de placer cette somme dans les projets présentés sur la plate-forme.

Ces deux milliards de financement ont permis d’ouvrir le crédit à près de 246 000 emprunteurs. Ces financements ont en particulier servi à acheter des véhicules (34 %), à rénover des habitations (20 %), mais aussi à financer des regroupements de crédits (31 %). Le montant moyen des revenus de ses emprunteurs (30 000 livres) montre également qu’il ne s’agit pas d’une cible subprime.

Les deux milliards correspondent à 300 000 prêts accordés via Zopa et financés par 75 000 investisseurs. Les 12 derniers mois ont été particulièrement dynamiques pour Zopa qui a permis à ses clients d’emprunter 703 millions de livres.

 

Notre analyse : Quand le crédit entre particuliers dépasse ses promesses

Le chiffre aujourd’hui mis en avant par Zopa est inédit. C’est la première fois qu’une start-up de la FinTech, spécialisée dans le crédit entre particuliers, atteint ces montants au Royaume-Uni. Le profil de ses emprunteurs confirme en outre une évolution du public ciblé par ce type de plates-formes, qui ne sont plus les exclus du système bancaire.

Zopa était créée en 2005, bien avant la vague de la FinTech et l’avènement de l’économie collaborative. Pourtant, son modèle avant-gardiste est parvenu à s’imposer et même à devenir une référence pour les challengers du marché.

La réussite de la start-up ne devrait pas s’arrêter là. Zopa s’est en effet fixé des objectifs élevés en matière de diversification et de dynamisation de son activité. En fin d’année 2016, Zopa affichait son plan pour définir une nouvelle génération de services bancaires. Et pour concrétiser ces ambitions, Zopa annonçait également avoir réalisé une demande de licence bancaire…

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus