Retour d’expérience : Younited Credit franchit un nouveau palier

Retour d’expérience : Younited Credit franchit un nouveau palier

La plate-forme de crédit entre particuliers Younited Credit affiche des résultats très positifs ; elle annonce avoir dépassé le demi-milliard d’euros pour le montant de ses crédits accordés. Un bilan qui confirme la pertinence d’une stratégie tournée désormais vers l’Europe et les néo-banques.

Avec 500 millions d’euros de crédits accordés depuis le lancement de son activité, Younited Credit se présente aujourd’hui comme l’une des premières plates-formes de prêts en ligne d’Europe. La FinTech a levé près de 63 millions d’euros de fonds depuis son lancement, notamment auprès d’Arkéa.

La majorité de ces prêts ont été débloqués en France où la FinTech exerce ses activités depuis ses débuts. Elle a ensuite ouvert ses activités de crédit en Italie (où 27 millions d'euros de prêts ont été accordés en un an), puis en Espagne. Elle peut par ailleurs collecter des fonds en Allemagne et en Autriche. Au total, 72 000 ménages européens ont été financés, à hauteur de 7 100 euros en moyenne.

Younited Crédit envisage d’étendre encore son offre à l’international, en Belgique, Roumanie et Pologne. Elle se fixe aujourd’hui des objectifs élevés, en espérant doubler le montant de ses accords de prêts chaque année, pour devenir ainsi rentable début 2019.

Analyse : En phase d’accélération vers l’international

Cinq ans après le lancement de ses activités, la marque Younited Credit naissait en mai dernier. Avant cette date, la plate-forme de crédits était en effet ouverte aux seuls clients français, sous l’appellation Prêt d’Union. En choisissant de s’ouvrir au marché européen, la plate-forme dynamise son activité et s’impose aujourd’hui comme l’une des têtes d’affiche du financement alternatif. Cette accélération s’est d’ailleurs aussi fait sentir sur son démarrage en Espagne, beaucoup plus rapide qu’en France d’après la FinTech.

Younited Credit confirmait par ailleurs son engagement européen, quelques semaines à peine après son changement de nom, en s’associant avec la plate-forme de collecte d’épargne allemande Raisin. Cette dernière affiche aussi des résultats positifs, confirmant la pertinence d’un positionnement européen pour certains types de FinTech qui ont fait le choix de grandir tout de suite à une échelle internationale.

Autre levier de croissance, la FinTech escompte proposer sa plate-forme de prêts en marque blanche, à des néo-banques notamment, dans la mouvance des N26 et autre Revolut, qui travaille déjà avec la plate-forme de prêts entre particuliers Lending Works.

 

Actualitées liées

  • Crédit
  • 03.02.2017

Retour d’expérience : Zopa explose les compteurs

2 milliards de livres. Ce montant historique de production de prêts entre particuliers vient d’être annoncé par la start-up Zopa sur sa plate-forme. La FinTech spécialisée dans le crédit affiche de grandes ambitions, portées aujourd’hui par des résul...
  • Crédit
  • Innovation
  • 11.04.2017

Renaud Laplanche lance Upgrade, un Lending Club optimisé

Les déboires de Lending Club ont profondément marqué le marché florissant du crowdfunding mi-2016. Depuis, si le marché s’est quelque peu tassé, il poursuit sa croissance et fait naître d’autres idées neuves. Le fondateur de Lending Club, Renaud Lapl...

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus