Retour d’expérience : Boursorama bat un nouveau record

Quelques mois à peine après avoir étendu ses activités au marché des professionnels, la banque en ligne Boursorama fait un bilan très positif de sa capacité de prospection... post mobilité Macron.

Alors que le groupe Société Générale (SG, Crédit du Nord et Boursorama Banque) affiche une hausse de ses entrées en relation de 2 % au premier trimestre 2017, Boursorama Banque atteint un chiffre record en comptabilisant 80 500 nouveaux clients sur cette période.

Ce résultat représente pour Boursorama une augmentation de son portefeuille clients de 32 % par rapport à la même période l’année dernière. De quoi confirmer sa position de leader de la banque en ligne en France, avec plus d’un million de clients.

En outre, la banque avait enregistré 16 000 nouveaux clients en seulement deux semaines, après l’entrée en vigueur de la loi Macron. Des chiffres qui montrent que la banque a fait partie des grandes bénéficiaires de cette loi sur la mobilité bancaire.

Analyse : Les banques en ligne premières favorisées par la Loi Macron ?

Un mois seulement après la mise en place du dispositif, la Loi Macron faisait déjà ressentir ses premiers effets. Aujourd’hui, les prestataires techniques chargés des transferts de comptes estiment que les demandes de changement se font à un rythme d’environ 80 000 par mois. Ils estiment pourtant qu’il est difficile d’évaluer à ce stade si la mobilité bancaire est réellement plus importante depuis l’entrée en vigueur de la loi, passé le stade de l’engouement des premières semaines.

Boursorama Banque et ses résultats trimestriels confirment cependant l’avantage pris par les banques en ligne et l’intensification de la concurrence. Comme en témoignent les stratégies d’accroche et de prospection agressives des banques en ligne.

Le dispositif Macron est aujourd’hui assez largement critiqué, dans sa mise en œuvre, notamment en raison des délais de transfert, qui dépassent parfois les 22 jours maximum définis par la loi et créent beaucoup de frustration auprès des clients. Cependant, ce dispositif a ouvert une brèche et un moyen pour les banques de mesurer précisément le taux d’infidélité de leurs clients. Et les attentes des professionnels sont également fortes concernant la mise en place d’une offre de mobilité similaire adaptée à leur cas (selon une étude de Qonto) ; en cas d’élargissement de la loi, la concurrence pourrait encore s’intensifier.

 

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus