Oyst séduit les marchands avec un service gratuit

Oyst séduit les marchands avec un service gratuit

La FinTech Oyst présente FreePay, un outil de paiement gratuit à l’intention des sites d’e-commerce, allant même jusqu’à éliminer les frais de transactions. La solution, en test depuis plus d’un an, est officiellement commercialisée. Cette annonce ainsi qu’une levée de fonds en préparation, soulignent un positionnement agressif de sa part et ses ambitions de développement.

Oyst propose déjà une solution payante  d’achat en un clic pour les e-commerçants. Leurs clients finaux renseignent leurs informations de paiement et de livraison au préalable ; ils n’ont plus ensuite qu’à cliquer sur ce bouton de paiement pour réaliser leurs achats.

Désormais avec FreePay, elle va plus loin : gratuit, sans abonnement ni frais d'installation ou de transaction, ce service permet d’accepter les paiements par carte (CB, Visa, Mastercard, AmEx). Il fait office de produit d’appel pour placer la solution payante de paiement en un clic.

La start-up a également beaucoup travaillé autour des modes d’identification des acheteurs, pour reproduire une solution aussi fiable que celle historiquement développée par Amazon. Elle multiplie ainsi les facteurs de connaissance client : cookies, historiques, biométrie comportementale (navigation, mouvements de la souris), etc. FreePay sera d’abord proposé en France, mais Oyst envisage aussi de l’implanter aux Etats-Unis. Sa levée de fonds devrait d’ailleurs l’y aider.

Notre analyse - Une approche commerciale originale

Avec FreePay, Oyst affiche un positionnement agressif et fait état d’objectifs élevés. Elle mise sur une offre gratuite pour capter de nouveaux clients, visant jusqu’à un million de transactions par mois d’ici fin 2017.

Sur le principe, Oyst propose d’intégrer un parcours d’achat comparable au « 1 click » d’Amazon, ou bien aux boutons PayPal. Le but : simplifier l’expérience client au maximum pour augmenter les ventes et les niveaux de satisfaction.

En tant que prestataire de service de paiement, il se différencie toutefois d’Amazon qui, depuis peu, permet aussi aux marchands d’opter pour un bouton de paiement en dehors de sa plate-forme. Amazon est en effet avant tout perçu comme un concurrent pour les e-commerçants qui préfèreraient passer par une solution technologique autre.

A terme, Oyst envisage aussi de développer un service s’appuyant sur la publicité ciblée afin de booster les achats d’impulsion. Dans ce cas, le paiement en un clic aurait toute sa place.

Voir aussi : http://free-pay.com/

 

Actualitées liées

  • E-commerce et e-paiement
  • Paiement
  • 20.04.2017

Amazon Pay disponible en France

Amazon annonce le lancement d’Amazon Pay en France, en Italie et en Espagne. Jusque-là cantonné aux Etats-Unis, ce service concurrence des acteurs historiques, dont PayPal, et mise sur des bases client bien installées pour s’imposer.
  • Paiement
  • Stratégie d'acteur
  • 29.11.2018

Achat en un clic : Oyst lève des fonds

L’achat en 1-Click continue de séduire les particuliers et les professionnels. La jeune pousse parisienne spécialisée dans ce type de parcours d’achat vient de lever des fonds. Oyst vient de clore un tour de table de deux millions d’euros, mené par d...
  • E-commerce et e-paiement
  • Paiement
  • 05.12.2017

Commande vocale : Amazon Pay disponible sur Echo

A l’occasion des conférences Amazon Web Services re:Invent, Amazon s’est adressé aux développeurs et commerces tiers avec des solutions destinées à encourager les achats par commande vocale. Il s’agit plus particulièrement de l’utilisation de son ass...
  • E-commerce et e-paiement
  • Paiement
  • 31.03.2017

Des drive-in Amazon en test

Amazon présente un service de « drive-in » à destination de ses clients Premium. Encore phase de test, il devrait être lancé prochainement. Ce service de retrait en point de collecte vise à accélérer les livraisons et améliorer son relationnel client...
  • E-commerce et e-paiement
  • Paiement
  • 16.10.2017

Amazon lance une offre pour les ados

Amazon progresse dans la segmentation client et propose un nouveau service à destination des adolescents : un compte distinct, dont les achats sont soumis à la validation des parents. Sa promesse : mettre l’accent sur la notion d’autonomie sans perdr...

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus