Observatoire des Paiements janvier 2021 : sur fond de crise, le paiement fractionné continue son envolée

Crédit Sur fond de crise, l'engouement pour le paiement fractionné se poursuit

  • FRANCE – La FinTech Alma lève 49 millions d’euros pour accélérer sa croissance.
  • FRANCE – Bling connaît le succès avec son « app qui dépanne 100 euros ».
  • UK – Curve s’installe aux États-Unis et lance Curve Credit.
  • FRANCE – La Banque Postale se lance dans le Credit-as-a-Service.

En seulement deux ans, Alma a imposé sa solution de paiement fractionné, d’abord chez les petits commerçants et maintenant auprès de marques plus importantes. Ses volumes de transactions et le nombre de ses clients ont crû très rapidement depuis la crise sanitaire, au point que la FinTech se voit désormais en challenger des acteurs historiques comme Oney ou Floa Bank.

Chez une cible différente, les avances de fonds de Bling ont aussi connu le succès, avec une solution anti-découvert bien accueillie en cette période de crise.

Pour sa part, la britannique Curve devrait bientôt proposer le paiement fractionné avec Curve Credit, une solution reposant sur sa fonctionnalité Go back in time, permettant de rerouter a posteriori une transaction vers un autre moyen de paiement.

Enfin, le marché devrait aussi bouger sous l’impulsion d’acteurs plus institutionnels, comme La Banque Postale Financement, nouvellement rebaptisée La Banque Postale Consumer Finance. La banque veut accélérer sur le marché du crédit conso, mais va plus loin en lançant une activité de crédit en marque blanche et confirme ainsi le virage vers l’open-banking pris avec le lancement d’eZyness.

 

BtoB Les acteurs de l'expertise comptable veulent centraliser les flux financiers des entreprises

  • FRANCE – Pennylane veut devenir la marketplace des finances des entreprises.
  • FRANCE – BPCE s’associe à iPaidThat pour aider entrepreneurs et comptables.

L’open-banking a vu naître une génération de nouveaux acteurs qui utilisent les possibilités de la finance « ouverte » pour s’interfacer entre le client et les établissements financiers. L’enjeu ? permettre de visualiser au sein d’une interface unique l’ensemble de ces flux. Déjà mise en avant auprès des particuliers par les agrégateurs de compte, cette proposition de valeur prend encore plus de sens lorsqu’on s’adresse aux entreprises. C’est ainsi que des néo-banques comme Qonto offrent cette vue centralisée avec une solution comme Qonto Connect.

Mais d’autres acteurs se trouvent aujourd’hui aussi légitimes pour centraliser ces flux. C’est le cas de Pennylane, qui propose des solutions de comptabilité digitales, connectées avec les comptes bancaires, les solutions de caisse, les comptes d’e-commerçant ou encore les logiciels de paie. Elle se voit désormais en véritable marketplace de services financiers pour les entreprises, au même titre qu’une néo-banque.

Vous êtes client ? Connectez-vous

Sinon, pour connaître les modalités de nos abonnements.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus