Observatoire des Paiements février 2021 : le match continue entre MDBC et crypto-monnaies

Cryptos Le match continue entre MDBC et crypto-monnaies 

  • ETATS-UNIS – VISA lance des API pour équiper toutes les banques de plates-formes de trading de crypto-monnaies.
  • ETATS-UNIS – Mastercard veut intégrer les stablecoins à son infrastructure de paiement.
  • CHINE – La Banque centrale chinoise vient de présenter un hardwallet pour stocker des yuans numériques.
  • INDE – La Banque centrale indienne s’apprête à interdire les cryptos pour pousser sa propre MDBC.
  • BAHAMAS – La Banque centrale des Bahamas présente avec Mastercard la première carte bancaire adossée à un compte de MDBC.

D’un côté, les progrès sont palpables du côté des banques centrales dont la monnaie est déjà en phase pilote. C’est le cas de la Chine, qui vient de présenter une infrastructure physique pour stocker son yuan numérique et pouvoir l’utiliser hors connexion. C’est aussi le cas de la banque centrale des Bahamas, pour qui Mastercard vient d’émettre la première carte prépayée adossée à un compte de monnaie digitale de banque centrale. D’après le dernier rapport de la BRI, ce sont maintenant 86 % des banques centrales qui ont un projet de MDBC en cours, avec une motivation plus forte pour les pays en voie de développement qui y voient un moyen de favoriser l’inclusion financière et d’améliorer l’efficacité de l’infrastructure de paiement existante.

De l’autre, les schemes ont des velléités d’accompagner ce mouvement rapide. Ainsi, après avoir lancé une plate-forme de test pour les banques centrales (laquelle a été utilisée par celle des Bahamas), Mastercard annonce travailler à l’implémentation des stablecoins dans son infrastructure de paiement, pour qu’elles puissent s’échanger de la même manière que les monnaies électroniques officielles. Visa, de son côté, a lancé un set d’API destiné à permettre à n’importe quelle banque de son réseau de lancer une plate-forme de trading de crypto-monnaies, grâce à un partenariat technique avec Anchorage.

 

Initiation de paiement Les usages se développent

  • FRANCE – Generali initie par virement le paiement de ses primes d’assurance, grâce à la solution de Natixis.
  • ROYAUME-UNI – TrueLayer lance sa solution d’initiation de paiement.

Les prestataires de services de paiement sont de plus en plus nombreux à proposer des solutions d’initiation de virement ou « virement open-banking », avec des cas d’usage de plus en plus variés. Du côté de Natixis, le groupe poursuit sa stratégie en visant les métiers de l’assurance, après s’être intéressé à l’affacturage et au crédit conso.

Sur le marché britannique, TrueLayer vise pour sa part les e-commerçants et veut les séduire grâce à des taux de conversion nettement supérieurs à ceux de la carte.

Vous êtes client ? Connectez-vous

Sinon, pour connaître les modalités de nos abonnements.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus