Nouvelle levée de fonds d’ampleur pour Stash

Nouvelle levée de fonds d’ampleur pour Stash

LES FAITS

  • Stash poursuit son engagement à démocratiser les investissements via son application mobile. Cette FinTech ne convainc pas que les consommateurs, puisqu’elle vient de lever de nouveaux fonds.
  • 65 millions de dollars viennent en effet de lui être alloués par un groupe d’investisseurs, dont Union Square Ventures, Breyer Capital et un investisseur privé anonyme.
  • Ces nouveaux fonds vont permettre à Stash de développer des services dans son application mobile :
    • Un service d’épargne de petites sommes
    • Une solution de micro-investissement
    • Un compte courant lié à une carte
    • Un nouveau programme de récompenses, baptisé Stock-Back, permettant aux utilisateurs du service de recevoir une fraction d’actions d’entreprises (0,125 % et jusqu’à 5 % dans certains cas) lors de certains achats effectués chez Amazon, Walmart, Netflix ou T-Mobile par exemple, via leur carte de débit Stash.
  • Le lancement de ces produits est rendu possible par l’utilisation de la plate-forme de Banking-As-A-Service de Green Dot, qui a permis à Stash de développer ses propres carte et compte courant.

CHIFFRES-CLES

  • Lancement en octobre 2015 aux Etats-Unis
  • 1,7 million de clients
  • 5 millions d’abonnés
  • 40 000 nouveaux clients chaque semaine

 

ENJEUX

  • Améliorer la satisfaction client : le déploiement du programme Stock-Back doit avant tout servir de levier de satisfaction client et de fidélisation. Les premiers tests s’étaient d’ailleurs montrés très concluants.
  • Fluidifier et démocratiser les investissements en actions et augmenter les flux de sa plate-forme d’investissement : après les ETF, Stash va plus loin en automatisant les investissements en actions via Stock-Back. Dans une démarche ludique, la start-up fait des placements en actions une récompense, en lieu et place du traditionnel cash-back associé aux cartes de paiement.
  • Lier investissements et achats réels : Stock-Back permet aux utilisateurs de Stash d’obtenir des parts d’action d’entreprises dont ils sont clients. Stash défend ainsi l’idée de placements affinitaires, cherchant ainsi à séduire une clientèle jeune.

 

MISE EN PERSPECTIVE

  • Les utilisateurs de Stash sont âgés de 29 ans en moyenne et justifient d’un revenu moyen inférieur à 50 000 dollars par an.
  • Ce constat démontre bien que Stash a atteint son objectif principal : celui d’ouvrir l’épargne, les investissements et les achats d’actions à ceux qui n’y accédaient pas jusque-là, notamment les jeunes.

 

Vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=3fPzZeqzuqY

Actualitées liées

  • Innovation
  • Epargne
  • 05.06.2018

Le PFM nigérian Piggybank lève 1 million de dollars

La start-up spécialisée dans l’épargne en ligne Piggybank opère au Nigeria depuis 2016. Destiné aux classes moyennes ou modestes, le service est accessible depuis une application mobile ; il capte de nouveaux épargnants à un rythme très élevé et est...
  • Innovation
  • Epargne
  • 07.11.2019

Epargne : Groupama s’associe à la FinTech Paylead

LES FAITS Groupama a annoncé un partenariat avec Paylead, la jeune pousse spécialisée dans l’analyse et la valorisation de la donnée bancaire. Objectif : permettre à ses clients sociétaires d’épargner « sans effort » pour leur retraite.  
  • Innovation
  • Epargne
  • 07.02.2018

Epargne : lancement officiel pour le chatbot bruno

Il a fallu un peu plus de six mois à la start-up Bruno pour officialiser son lancement. C’est chose faite aujourd’hui, grâce à une levée de fonds de grande ampleur pour une toute jeune FinTech. L’entreprise déploie son chatbot dédié à l’épargne intel...

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus