Nickel pose ses valises en Espagne

LES FAITS

  • A l’occasion de la présentation de sa stratégie 2024, Nickel annonce en grande pompe le lancement de ses activités en Espagne.
  • Le « compte sans banque » (mais néanmoins soutenue par le groupe BNP Paribas) poursuit son déploiement et s’installera en Espagne dès le printemps 2020.
  • La néo-banque espère y séduire 1 million de clients d’ici 2024.
  • Pour atteindre ses objectifs en Espagne, Nickel a signé un partenariat avec le réseau local Fenamix qui distribue les loteries et paris sportifs dans le pays. Il compte 6 500 points de vente répartis dans tout le pays.
  • Nickel envisage par ailleurs de poursuivre ses efforts en matière d’innovation pour enrichir son offre à l’avenir.

 

CHIFFRES-CLES

  • Rentabilité depuis 2018
  • 1,5 million de clients en France
  • Plus de 5 000 buralistes distributeurs
  • 60 % des clients utilisent Nickel comme compte principal
  • 1ère néo-banque française en nombre de clients
  • 350 collaborateurs à ce jour
  • 100 recrutements en France d’ici 5 ans

POUR 2024

  • 4 millions de clients en France
  • 10 000 buralistes distributeurs
  • 7 pays couverts en Europe
  • 4 pays actuellement à l’étude : Portugal, Belgique, Italie et Autriche.

 

ENJEUX

  • S’imposer comme une force européenne : l’annonce du lancement de Nickel en Espagne s’inscrit dans le plan stratégique présenté par Nickel pour 2024. Il vise à permettre à la néo-banque de répliquer en Europe son succès français ; par les mêmes moyens, puisque le mode de distribution de l’offre sera le même dans les différents pays visés, à savoir une commercialisation en point de vente par des partenaires.
  • Prendre la première place en France : la néo-banque envisage de devenir le premier réseau de distribution de produits bancaires en France d’ici là. Pour ce faire, elle souhaite élargir ce réseau, toujours avec la Confédération des Buralistes.

 

MISE EN PERSPECTIVE

  • Nickel cherchait depuis plusieurs mois par quel pays débuter son expansion européenne, annoncée depuis plusieurs mois. L’Espagne a finalement été définie comme le marché le plus prometteur pour entamer l’internationalisation de la FinTech.
  • Ce marché attire d’ailleurs d’autres convoitises. Orange Bank vient en effet aussi d’annoncer son lancement en Espagne. Ses clients profiteront d’une offre préférentielle d’épargne avec une rémunération à 1 % pour les dépôts allant jusqu’à 20 000 euros.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus