NatWest lance enfin sa réplique aux néo-banques

NatWest lance enfin sa réplique aux néo-banques

LES FAITS

  • La filiale de Royal Bank of Scotland vient d’officialiser le lancement de , son offre mobile dédiée aux particuliers, digitale et sans frais. Un lancement qui peut sembler tardif, mais qui s’explique par les hésitations stratégiques de la banque.
  • Bó a été conçue en 18 mois sur un socle technologique solide : offre entièrement mobile (iOS et Android), basée sur le cloud et qui bénéficie d’une connexion avec Faster Payments pour des transactions quasi-instantanées.
  • L’offre : Bó se compose d’une carte de débit Visa et d’une application mobile de gestion des comptes.
  • L’essentiel des fonctionnalités sont axées autour de la gestion de budget : alertes en temps réel sur les dépenses, paramétrage de plafonds par types de dépenses, outils de maîtrise du budget, cagnottes, etc.
  • NatWest dit avoir conçu l’offre avec des experts de la finance comportementale, en s’appuyant sur l’analyse des données anonymisées de 2,6 millions de ses clients, qui ont montré une difficulté récurrente dans la gestion de budget :
    • 50 % dépensent tout ce qu’ils ont chaque mois.
    • 25 % dépensent systématiquement plus.  

ENJEUX

  • Résister à la montée en puissance des néo-banques : c’est le principal enjeu de ce lancement, sur un marché où les challengers sont nombreux, dynamiques et ont depuis longtemps montré leur capacité à prendre des parts de marché aux acteurs traditionnels. Il y a donc une certaine urgence à réagir pour les Big Four, qui sont par ailleurs très critiquées, tant pour les scandales financiers que pour les lacunes de leurs services client.
  • Cette urgence est telle que RBS aurait envisagé de racheter l’une d’entre elles, Monzo, dès 2017, selon le Telegraph. Avant de se raviser face au prix jugé exorbitant de la transaction. C’est suite à ces tergiversations que RBS a choisi de lancer sa propre structure. Monzo est aujourd’hui valorisée à 2 Mds £ pour 2 millions de clients.

MISE EN PERSPECTIVE

  • NatWest vient également de lancer le pendant BtoB de sa néo-banque, Mettle. Testée depuis le mois d’octobre, Mettle vise les PME et autres professionnels avec une offre également sans frais. Selon l’organisme chargé de les enregistrer, il y aurait eu près de 18 000 changements de banques BtoB au Royaume-Uni en juin 2019, deux fois plus que l’année précédente. C’est une fois encore pour les néo-banques que le solde est positif.
  • RBS n’est pas la seule à avoir réagi. Toujours sur le segment des PME, HSBC vient de lancer Kinetic, une autre tentative de résister à cette montée en puissance, quitte à cannibaliser ses offres historiques.

     

Actualitées liées

  • Innovation
  • Stratégie d'acteur
  • FinTech
  • 05.12.2018

Retour d’expérience : N26 a toujours le vent en poupe

LES FAITS Invitée au Disrupt Berlin, la néo-banque allemande N26 a annoncé avoir nettement accéléré son développement. La FinTech compte aujourd’hui 2 millions d’utilisateurs en Europe, alors qu’elle en recensait 1,5 million en octob...
  • Innovation
  • Banque au quotidien
  • 31.08.2018

Starling Bank cible désormais les mineurs

Forte de ses derniers résultats et dans la continuité d’une stratégie ultra-dynamique en matière de multiplication des services et d’ouverture de ses cibles, la néo-banque britannique Starling Bank vient d’annoncer qu’elle dédiait désormais aussi une...
  • Innovation
  • Stratégie d'acteur
  • 11.06.2018

Néo-banque : Revolut s’attaque au marché scandinave

La FinTech britannique, qui s’est implantée en Suède en février dernier, accélère la conquête des clients nordiques en élargissant sa gamme de services financiers. Revolut, qui affirme avoir franchi le cap des deux millions d’utilisateurs en Europe,...

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus