Meniga fait dialoguer les banques avec leurs clients

Meniga, service de PFM européen basé à Londres, vient de lancer une nouvelle plate-forme de relation client prédictive. Baptisée Dialog, elle s’adresse aux banques pour leur permettre de personnaliser la relation avec leurs clients. Une FinTech se fait partenaire des banques.

Avec Dialog, Meniga envisage de permettre aux banques de proposer à leurs clients, de manière proactive, des services ou produits totalement personnalisés. Cette analyse repose sur les données financières du client enregistrées par l’outil de PFM de Meniga.

Par exemple, un client payant un loyer élevé mais disposant d’une épargne personnelle importante et de revenus appropriés pourra être identifié par Meniga qui envoie une alerte à la banque.  

Cette dernière est alors invitée à contacter son client pour l’informer qu’il aurait plus intérêt à acheter un bien immobilier. En cas de feed-back positif, elle peut alors lui proposer un crédit adapté à un achat immobilier.  

Notre analyse: Fintech et partenaire bancaire

Le nouveau service de Meniga vient d’être présenté à Finovate Europe. Auparavant, le spécialiste du PFM s’est aussi intéressé aux card-linked offers en présentant une offre prenant la forme d’un flux d’actualité.

Meniga va aujourd’hui encore plus loin en offrant aux banques un service complet basé sur la mutualisation de l’ensemble des données financières de leurs clients et leur analyse. Pour les banques, Meniga représente ainsi un moyen de garder un avantage certain sur leurs concurrents en personnalisant la relation au maximum. Elle leur permet aussi de fidéliser ces clients en instaurant avec eux un dialogue intelligent.

Cet exemple illustre une nouvelle fois l’intérêt des services des FinTech pour les banques. La pertinence de l’offre de Meniga repose avant tout sur sa technologie, dans un contexte de multi-bancarisation.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus