Mastercard et Unilever favorisent l’inclusion financière

Mastercard et Unilever favorisent l’inclusion financière

Mastercard et Unilever ont signé un partenariat stratégique visant à renforcer les très petites entreprises du Kenya. Les deux partenaires proposent des prêts à faible taux d’intérêt, s’apparentant à une avance de trésorerie, au profit des micro-entrepreneurs clients du géant néerlandais des biens de consommation. Ainsi, ils ne seront plus contraints d’avoir recours aux prêteurs informels qui imposent des taux d’intérêts très élevés.     

La nouvelle plate-forme de financement a été baptisée Jaza Duka, qui signifie « remplissez votre magasin ». Elle devrait combiner le réseau de distributeurs d’Unilever et les solutions de paiement numériques de Mastercard.

Concrètement, Mastercard s’appuie sur les données transactionnelles récupérées par Unilever afin d’évaluer l’éligibilité des micro-entrepreneurs. Le score de crédit dépendra principalement de la quantité de marchandises acquises auprès d’Unilever, au fil du temps. Les résultats seront ensuite transmis à KCB (Kenya Commercial Bank), qui elle approuvera (ou pas) la ligne de crédit.   

Après une phase pilote réussie, Mastercard et Unilever ambitionnent d’équiper plus de 20 000 kiosques d’ici la fin de l’année. Les deux partenaires prévoient également d’étendre leur solution à d’autres marchés en Afrique et en Asie-Pacifique.

Mise en perspective : Les petits commerçants africains dans le viseur  

Quasiment un mois après s’être rapproché de Facebook pour le lancement d’une solution d’encaissement via Messenger au Nigéria, Mastercard confirme une fois de plus son intérêt pour les micro-commerçants non bancarisés africains. Le géant des cartes bancaires table cette fois sur un meilleur accès au crédit, qui devrait les empêcher de contracter des dettes auprès de prêteurs informels qu’ils ne parviendront pas à rembourser. Dans une initiative similaire, Twiga Foods a lancé il y a quelques jours des micro-prêts à destination des entrepreneurs africains. Contrairement à Jaza Duka, la solution développée par la plate-forme logistique s’appuie sur la Blockchain d’IBM pour l’octroi de crédit. Mais l’enjeu reste le même : proposer des micro-prêts sur mobile grâce à des outils de scoring alternatifs.

Les deux partenaires annoncent déjà un certain succès auprès de leurs clients testeurs : certains auraient augmenté la vente de produits de plus de 20 %. Dans le cadre de ce nouveau partenariat les deux groupes s’engagent également à former les micro-entrepreneurs afin de les aider à gérer leurs finances, leurs stocks et à planifier les approvisionnements en fonction de la demande.

Actualitées liées

  • Crédit
  • Innovation
  • Stratégie d'acteur
  • 23.08.2018

Credit Karma se lance dans le crédit hypothécaire

L’américain Credit Karma a annoncé avoir acquis la plateforme de prêts hypothécaires, Approved. Cette initiative vise à moderniser ce type de crédits et dématérialiser le processus pour les 80 millions de membres que compte Credit Karma. Une extensio...

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus