Lydia structure sa marketplace avec Le Marché

Lydia structure sa marketplace avec Le Marché

LES FAITS

  • Désormais très connue en France pour sa solution de paiement entre particuliers, Lydia annonce le lancement d’une place de marché de services financiers. Un mouvement cohérent avec l’évolution de son offre vers l’agrégation et avec son ambition de créer un « méta-compte bancaire ».
  • Le Marché permet au client de Lydia de « faire son marché » parmi une sélection d’offres de partenaires, plus ou moins intégrées. Certaines permettent simplement de bénéficier d’avantages financiers auprès de ces partenaires ; d’autres sont totalement intégrées au parcours de Lydia.
  • Contenu de la marketplace :
    • Des comptes bancaires : possibilité de souscrire chez Orange Bank ou Hello Bank! en bénéficiant d’une prime de bienvenue (respectivement 120 et 160 €).
    • Une assurance du téléphone mobile : CNP Assurances.
    • Un prêt instantané : Banque Casino.
    • Une assurance MRH : Luko (1 mois de cotisation offert).
    • Un comparateur d’énergie, de télécoms et de FAI : Papernest.
    • Une indemnisation en cas de retard de vol : AirHelp
    • Des cartes cadeaux activables immédiatement : Conforama, Aubert, Galeries Lafayette, Carrefour, IKEA, Décathlon, Etam, La Redoute, Marionnaud, etc.

ENJEUX

  • Concrétiser son modèle de méta-banque. Depuis le lancement de son service d’agrégation, Lydia a montré l’étendue de ses ambitions, qui consistent à servir d’interface unique pour un certain nombre de services financiers. Aujourd’hui, cette ambition se concrétise avec le lancement de la place de marché. Si, pour certains services, il ne s’agit que d’un partenariat d’apport d’affaires, pour d’autres, il s’agit bien d’intégrer totalement les offres.
  • Simplifier encore l’expérience pour garder ses clients captifs. Lydia a déjà démontré l’intérêt de cette intégration, notamment avec le prêt instantané de Banque Casino. Par la réutilisation des données financières et d’identité présentes dans l’application, Lydia simplifie le parcours et encourage l’utilisateur à rester dans son interface. Un choix qui, à terme, pourrait pousser les clients à délaisser leurs applications de banque mobile.

MISE EN PERSPECTIVE

  • Ce mouvement est notamment le fait des néo-banques, comme par exemple Starling Bank ou encore Yolt, l’émanation d’ING ; mais aussi de FinTech comme Fintonic en Espagne ou Credit Karma aux Etats-Unis.
  • En France, les agrégateurs de comptes, comme Linxo ou Bankin’, ont déjà fait des mouvements similaires.

Actualitées liées

  • Assurances
  • Innovation
  • 07.11.2018

Lydia assure le mobile de ses clients

La start-up du paiement vient de lancer deux couvertures en partenariat avec CNP Assurances ; elles sont destinées aux téléphones mobiles et aux autres appareils nomades possédés par les jeunes. Lydia confirme ainsi son modèle en trouvant dans l’assu...
  • Crédit
  • Innovation
  • 03.08.2018

Immobilier : nouvelle place de marché pour DBS Bank

La banque singapourienne DBS Bank vient d’annoncer le lancement de DBS Property Marketplace. Cette place de marché centralise les annonces de biens immobiliers et fait l’interface avec les offres de financement de la banque, mais aussi avec les servi...

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus