Lydia assure le mobile de ses clients

Lydia assure le mobile de ses clients

La start-up du paiement vient de lancer deux couvertures en partenariat avec CNP Assurances ; elles sont destinées aux téléphones mobiles et aux autres appareils nomades possédés par les jeunes. Lydia confirme ainsi son modèle en trouvant dans l’assurance une nouvelle source de revenus.

Le premier contrat couvre les téléphones mobiles contre la casse et l’oxydation pour 4,29 euros par mois. Dans ce cas, l’assuré est limité à un sinistre remboursé par an, pour un montant maximal de 500 euros.

Le second contrat couvre tous les appareils nomades détenus par l’assuré (téléphone, tablette, liseuse, ordinateur, casque audio, montre connectée, etc.) contre la casse, l’oxydation, mais aussi le vol. Le montant de la cotisation est de 9,99 euros par mois. L’assuré est cette fois limité à deux sinistres par an, pour un montant maximal de 500 euros pour le téléphone et de 1 500 euros pour les autres appareils.

Les deux contrats proposés par Lydia sont sans engagement ; ils peuvent donc être résiliés chaque mois. La gestion est assurée par SPB.

Notre analyse - Lydia élargit encore son offre

Depuis ses débuts dans le paiement P2P, Lydia a considérablement étendu son offre. Tout en restant un établissement de monnaie électronique, elle propose désormais un agrégateur de comptes, une carte de paiement, un module de cagnotte et l’intégration de solutions de paiement mobile, comme Samsung Pay ou Apple Pay. Autre évolution majeure pour son modèle, elle a récemment lancé une offre Premium, dans laquelle le client dispose notamment d’une carte « agrégatrice » Mastercard. L’ajout de deux contrats d’assurance, adaptés aux besoins des jeunes, lui offre une nouvelle source de revenus. D’autant qu’ils sont proposés à des prix attractifs et que les mobiles ne cessent de voir leurs prix augmenter.

Notons que CNP Assurances est également à l’origine du tour de table que la start-up a réalisé en début d’année  pour lever 13 millions d’euros. Des fonds destinés notamment à financer son expansion en Europe. Alors que Lydia est déjà présente au Royaume-Uni, en Irlande, au Portugal et en Espagne, elle vise désormais l’Allemagne et l’Autriche. Lydia revendique aujourd’hui 1,4 million de clients, dont 85 % ont moins de 30 ans.

Parmi les start-up qui sont entrées récemment sur le marché des assurances de poche, rappelons que Starling Bank vient d’ajouter l’offre de so-sure à sa place de marché, pour une assurance mobile collaborative. En France, Morning a également récemment annoncé le lancement de deux assurances moyens de paiement et documents officiels.

Actualitées liées

  • Innovation
  • Paiement
  • 20.12.2017

Retour d’expérience : Lydia poursuit sa croissance

Lydia, le service de paiement mobile français, vient d’annoncer un partenariat avec Apple Pay. Cet enrichissement correspond bien à la stratégie historique de la start-up et donne l’occasion de revenir sur ses résultats et son profil atypique, reposa...

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus