Les Français, adeptes du crédit à la consommation raisonné

Les Français, adeptes du crédit à la consommation raisonné

En France, plus de 25 % des ménages détiennent un crédit à la consommation et la part de nouveaux emprunteurs a augmenté d’environ 3 % en 2017. Cette attirance pour ce type de prêts est liée notamment à l’amélioration du contexte économique et du moral des Français depuis quelques années. Avec la baisse du surendettement, le crédit conso s’affirme comme un outil dédié aux projets importants, dans un usage plus raisonné encouragé par la loi Lagarde.

Cofidis France a réalisé, en partenariat avec l’institut CSA Research, une enquête portant sur les différents profils des emprunteurs, leurs usages et leurs motivations quant à la souscription d’un crédit à la consommation, dont le montant moyen s’élève à 8 585 euros.

Selon l’étude, le crédit à la consommation est surtout plébiscité pour le financement de projets de consommation durable (tels que l’achat d’un bien important - une voiture pour 43 % des répondants) ou encore l’amélioration du cadre de vie. Mais, ce moyen reste encore le recours en cas d’imprévus pour 1 emprunteur sur 4, une proportion qui a toutefois tendance à baisser. En outre, les prêts personnels et les crédits affectés sont privilégiés par les ménages français à hauteur de, respectivement, 44% et 43%, suivis par les crédits renouvelables (29%).

Par ailleurs, cinq profils d’emprunteurs sont relevés dans l’étude : les adeptes de l’achat « coup de cœur » ayant un niveau de vie confortable (31 %), les consommateurs rationnels finançant des achats importants et réfléchis (22 %), les personnes connaissant des difficultés budgétaires (18 %), les opportunistes, à l’affut des bonnes affaires (17 %) ou encore les instinctifs qui affectionnent le changement (12 %). Autant d’indicateurs qui laissent supposer que le crédit conso est plus apprécié par les Français et utilisé de manière plus raisonnée.

Mise en perspective : Un crédo suivi par la majorité des acteurs financiers

L’usage du crédit à la consommation semble se banaliser dans l’esprit des ménages français. L’étude menée par CSA Research montre que le crédit conso n’est pas uniquement réservé à une seule catégorie sociale ou aux personnes en situation financière tendue. Elle en dégage ainsi une image décomplexée et positive. Cette évolution des mentalités s’inscrit d’abord dans l’amélioration du contexte économique et s’est traduite par une baisse du surendettement (- 6,7 % de dossiers entre 2016 et 2017, selon la BdF).

Autre tendance forte : une souscription de plus en plus dématérialisée (1 sondé sur 3 l’a souscrit en ligne). Les banques (La Banque Postale, Orange Bank) et les Fintech (N26, Younited Credit, FinFrog) l’ont bien compris et proposent dorénavant des prêts personnels entièrement en ligne ou sur mobile, et un parcours client plus simple et plus rapide.

Actualitées liées

  • Crédit
  • Innovation
  • 26.03.2018

Orange Bank lève le voile sur son offre de crédit

Prévue au départ pour l’automne 2017, le service de crédit à la consommation made in Orange est désormais disponible à tous les clients de la banque mobile. La banque promet un prêt personnel simple à obtenir et un parcours client fluide, mais réserv...
  • Crédit
  • Innovation
  • 11.04.2018

Upgrade lance le « Personal Credit Line »

Upgrade, la plateforme américaine de crédit à la consommation, lance un nouveau produit hybride entre le prêt personnel et la carte de crédit : le « Personal Credit Line ». C’est à l’occasion de la conférence annuelle Lendlt Fintech USA 2018 que le P...
  • Crédit
  • Innovation
  • 14.09.2017

Crédit : Santander investit dans la fintech PayJoy

Un an après avoir annoncé le renforcement de son fonds d’investissement dédié aux FinTech et aux innovations technologiques, Santander participe à une levée de fonds de 6 millions de dollars dans la start-up américaine PayJoy, qui officie sur le marc...
  • Crédit
  • Innovation
  • 22.10.2018

StudyLink et Unly facilitent le financement des études

StudyLink.fr est un site de financement participatif permettant à des particuliers de prêter, avec ou sans intérêts, à des étudiants ayant un besoin de financement (études, formation, logement, ordinateur, etc.). Pour lever les barrières du financeme...

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus