Leasecom : reconditionner pour mieux vendre

Spécialisée dans le financement d’équipements en location financière évolutive, la filiale du Crédit Mutuel Arkéa, Leasecom, annonce avoir reconditionné plus de 85 % des équipements informatiques retournés par ses clients en fin de contrat. Une spécificité par rapport à ses concurrents qui ne gèrent pas eux-mêmes le reconditionnement du matériel.

Pour redonner vie à ses matériels informatiques, Leasecom s’appuie sur son propre site de reconditionnement, basé à Fresnes.  Ce dernier reçoit plus de 33 000 équipements par an, dont 70 % proviennent des contrats de location de la société ; les 30 % restant sont rachetés à des entreprises.

85 % des matériels informatiques reçus par Leasecom sont remis en état pour être revendus sur le marché de l’occasion ; les 15 % restant sont transmis à des spécialistes du recyclage et de la valorisation des déchets, pour être recyclés conformément à la directive européenne en vigueur.

La société transmet ensuite ses équipements reconditionnés à son réseau de partenaires spécialisés dans toute la France, qui s’occupe de la revente.

Notre analyse - La location évolutive gagne du terrain

Les modes d’investissement des entreprises ont changé ; la maîtrise des coûts d’exploitation les incite de plus en plus à opter pour la location évolutive. Celle-ci peut avoir plusieurs avantages pour les sociétés, dont la réduction d’impôts, la dispense de TVA et la préservation de la trésorerie.

Cette méthode de financement a pris de l’ampleur ces dernières années, comme en témoignent les chiffres réalisés par Leasecom : en 2015, pour son parc estimé à 500 000 machines, Leasecom a affiché un encours moyen de 350 millions d’euros.

Au-delà de son engagement dans le développement durable, la société a mis en œuvre le processus de reconditionnement de ses produits pour dynamiser la revente d’occasion. Cette activité, à elle seule, rapporte à Leasecom 2 millions d’euros par an, un chiffre d’affaires qui devrait augmenter régulièrement du fait de la croissance du volume des matériels destinés à la remise à niveau, de 15 % par an environ.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus