Le virement multi-banques arrive au Crédit du Nord

Le virement multi-banques arrive au Crédit du Nord

Dans le cadre de la DSP2, la filiale de la Société Générale vient d’ajouter une corde à son arc. Après le lancement de l’agrégation de comptes et de factures, le Crédit du Nord a annoncé le déploiement d’une nouvelle fonctionnalité dédiée au virement interbancaire externe. La banque table sur l’Open-banking pour se diversifier.

Le Crédit du Nord propose un nouveau service en ligne pour simplifier la gestion des comptes des clients multi-bancarisés. Ses utilisateurs peuvent désormais débiter un de leurs comptes détenus dans une autre banque afin de créditer un compte bénéficiaire déjà enregistré et ce depuis l’application ou le site du Crédit du Nord.

Pour y parvenir, la filiale du groupe Société Générale ne s’appuie pas sur les API des banques, dont peu sont encore opérationnelles. Elle emploie, en revanche la technique du webscraping en utilisant les codes d’accès des clients à leurs banques, à l’instar des agrégateurs indépendants (Linxo ou Bankin’).  Le Crédit du Nord a ainsi un rôle de tiers de confiance afin de faciliter l’accès aux différents comptes. Quatorze banques sont déjà éligibles à ce service dont Crédit Mutuel, La Banque Postale et Banque Populaire.

Outre la consultation des comptes et l’initiation de virement depuis une seule et unique interface, le groupe Crédit du Nord entend tirer profit de l’Open-banking pour le lancement de nouveaux services. Une plate-forme API à destination des agences immobilières, pour le financement de biens, est en cours de préparation. La banque entend également intégrer la solution Klick&Pay pour en faire profiter ses clients e-commerçants.

Mise en perspective : Les banques à l’heure de l’Open-banking

Dans un marché en perpétuel mouvement, les banques risquent de perdre la relation avec le client, au profit de nouveaux entrants. A l’ère de l’Open-banking, certaines se positionnent en producteurs de services afin de rester dans la course à l’innovation. C’est le cas de Crédit du Nord qui tente de s’ajuster aux attentes de ses clients et de maîtriser cette ouverture forcée à la concurrence. Le groupe espère ainsi se positionner comme unique plate-forme d’interaction des clients pour leurs finances personnelles.

D’autres banques devraient suivre le mouvement d’ici quelques mois, à l’image de BNP Paribas et du Crédit Agricole qui travaillent sur une initiative similaire. Elles pourraient par conséquent reprendre l’avantage par rapport aux agrégateurs de compte tels que Bankin’. L’objectif est le même : mieux connaître le comportement des clients et continuer à offrir une gamme complète de produits, en évitant la désintermédiation par des tiers.   

Actualitées liées

  • Innovation
  • Stratégie d'acteur
  • 15.02.2019

Open-banking : Yolt se lance en BtoB

LES FAITS Yolt, l’agrégateur de comptes d’ING, ajoute aujourd’hui une nouvelle corde à son arc. Après avoir développé ses API pour construire un agrégateur de comptes pour les particuliers, elle s’ouvre en effet aussi au marché du BtoB.
  • Innovation
  • Stratégie d'acteur
  • 28.10.2019

Fintonic obtient une licence bancaire

LES FAITS Fintonic, plate-forme d’agrégation de services financiers, spécialisée dans le scoring et le crédit à la consommation, vient d’annoncer qu’elle avait obtenu une licence bancaire. 

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus