Le focus de la semaine : Retail - Encaissement mobile, Instant Payment, Try before you buy... Cap sur l'innovation

Le focus de la semaine : Retail - Encaissement mobile, Instant Payment, Try before you buy... Cap sur l'innovation

[Chaque jour, ADN'ews analyse les dernières innovations et actualités du secteur financier, de la distribution et de la mobilité. Voici un coup de projecteur sur les annonces qu'il ne fallait pas manquer cette semaine et qui dessinent les grandes tendances du secteur.]

Cette semaine, cap sur la grande distribution, théâtre de multiples innovations, que ce soit au niveau de l'encaissement, du paiement, ou de l'expérience client en rayons. 4 initiatives sont représentatives des tendances qui font bouger le marché :

  • Les pilotes d'encaissement mobile se suivent, mais ne se ressemblent pas forcément : alors que Monoprix annonce la généralisation à l'ensemble de ses magasins de sa solution monop'easy, Walmart étend également une solution innovante d'encaissement testée depuis quelques mois dans ses jardineries. Mais l'acteur américain se distingue en choisissant l'équipement de ses vendeurs en mobilité, plutôt que le self-scanning. Une recherche de valeur ajoutée pour le client, qui pourrait faire des émules.

  • Le paiement mobile poursuit sa percée en caisse, mais cette fois par le biais du virement instantané, une première en Europe qui voit le jour chez Carrefour Italia, avec Intesa SanPaolo et SIA.

  • Les facilités de paiement se développent, y compris dans l'alimentaire : après Banque Casino en France, c'est Carrefour qui offre cette possibilité en Roumanie, grâce au programme de paiement en n fois de Mastercard. Décathlon, pour sa part teste le paiement différé après essayage. Une fois encore, la flexibilité gagne du terrain dans l'expérience en point de vente ; à charge aux distributeurs de s'adapter...

1/ Walmart introduit une solution d’encaissement mobile

A l’approche des fêtes de fin d’année, le géant de la distribution américaine a annoncé le lancement de plusieurs initiatives pour accélérer l’entrée et la sortie des clients en magasin. Parmi elles, une solution de checkout mobile, qui repose sur l’équipement des vendeurs et non sur une application de self-scanning, permettant de contourner les longues files d’attente dans les points de vente.

Face à la menace d’Amazon, et de l’e-commerce en général, Walmart accentue sa contre-offensive. Il y a quelques jours Cowen & Co déclarait que le premier distributeur mondial vendait un peu plus de la moitié du million d’articles les plus vendus sur Amazon, d’où une concurrence exacerbée.

Le groupe organise désormais sa riposte. Il a d’abord investi dans son site Web, en y intégrant de nouvelles marques telles que Lord & Taylor et Mossejaw, dans l’espoir de gagner des parts de marché dans l’e-commerce. Avec Checkout With Me, le retailer espère contenter les clients existants, attirer de nouveaux consommateurs dans ses magasins et augmenter la fréquence d’achat. Sa solution d’encaissement en mobilité se veut plus fluide que le self-scanning via une application mobile et ne requiert aucune intervention du client. Elle vise donc à offrir une expérience supérieure à l’e-commerce, pour justifier le déplacement de ses clients en magasin.

Longtemps pris de court par la montée en puissance d’Amazon, Walmart réagit sur tous les fronts. Le géant de la distribution a récemment annoncé l’ouverture prochaine d’un nouveau concept de point de vente sans caisse similaire à celui de son concurrent. Baptisé Sam’s Club Now, le nouveau magasin devrait voir le jour à Dallas. 

2/ La solution d’Instant Payment de SIA arrive dans le retail

Le virement instantané trouve peu à peu sa place dans l’écosystème européen du paiement. Dans un partenariat stratégique avec Carrefour Italia et la banque de détail Intesa SanPaolo, le processeur italien SIA a annoncé l’une des premières implémentations du virement instantané dans la grande distribution en Europe.

Après le succès de Jiffy dans le transfert d’argent peer-to-peer, la solution de virement instantané s’est étendue au paiement en point de vente. Forte de son récent partenariat avec Bancomat, le processeur italien fait ses débuts dans la grande distribution. SIA dit vouloir apporter une expérience client unique et innovante, en point de vente, aussi bien pour les clients que pour les commerçants.

Avec la participation d’un nombre croissant de banques au programme (plus de 130 banques partenaires), les volumes de transactions effectuées via Jiffy sont voués à augmenter. En juin dernier, SIA annonçait 5 millions d’utilisateurs pour son application et un montant moyen de transactions de 50 euros. Son arrivée dans le retail, après avoir misé sur les offres spécifiques de transports publics et de stationnement, pourrait lui permettre de grappiller des parts de marché sur la carte bancaire et d’entamer son monopole historique.

A travers ce partenariat, la banque de détail italienne ambitionne de renforcer son positionnement dans les paiements instantanés et être pionnière dans ce domaine. Le distributeur français cherche, quant à lui, à élargir la gamme de services qu’il propose à ses clients.

3/ Carrefour et Mastercard proposent du paiement en N fois en hypermarché

En Roumanie, Carrefour et Mastercard se sont associés pour lancer un programme de paiement en plusieurs fois, applicable dans les hypermarchés de l’enseigne. Baptisé « Plata in Rate », celui-ci permet aux consommateurs d’échelonner leurs dépenses comme ils le souhaitent quelle que soit la banque à laquelle ils sont rattachés. Ce programme de Mastercard, lancé en 2016, touche désormais aussi l’alimentaire.

Depuis 2016, le programme « Plata in Rate » a rapidement été adopté par les consommateurs roumains : en effet, près de 30 % des porteurs de cartes Mastercard bénéficiant de ce programme ont déjà opté pour le paiement fractionné. Ce service trouve notamment sa cible auprès d’une population friande de nouvelles technologies, qui a aussi été réceptive au paiement sans contact. Des caisses rapides « self-service » ont aussi été introduites par Carrefour dans une quinzaine de ses magasins, dans une volonté de proposer une expérience innovante à ses clients.  

Face au succès de son programme de paiement en n fois, Mastercard a décidé de l’étendre à l’alimentaire. D’autres acteurs, comme par exemple Banque Casino en France, ont choisi de proposer des facilités de paiement en point de vente, dans le secteur de la grande distribution.    

4/ Decathlon généralise le service « Essayer et payer après »

Suite à une phase de test, l’enseigne de sport Decathlon a décidé de déployer dans ses magasins un nouveau service baptisé « Essayer et payer après ». Dans ce cadre, les clients peuvent essayer gratuitement un produit chez eux ; et décider de le rendre s’il ne leur convient pas, sans être débités.

Chez Decathlon, l’intérêt des consommateurs pour ce type de service s’est bien confirmé puisque les ventes sont maintenues dans 70 % des cas contre seulement 20 % de retours. Dans ce dernier cas, les produits peuvent être revendus à un tarif moindre ou alors être repris par le service « occasions » dans les points de vente. Par ailleurs, en matière de paiement, le processus est simple et sécurisé (similaire à celui appliqué pour une location de voiture ou une réservation d’hôtel). Il incite donc davantage les clients à recourir à ce genre de procédés, pour bénéficier d’une plus grande flexibilité dans l’achat.    

Le système du « try before you buy » n’est pas nouveau puisque des acteurs de l’e-commerce, tels que Topshop, Zalando, Amazon Prime Wardrobe ou encore Etam le proposent déjà à leurs acheteurs, modifiant nécessairement leurs comportements d’achat. En effet, près de 25 % des consommateurs déclarent avoir déjà acheté plusieurs articles avec l’intention d’en renvoyer certains (Source : LSA). Cette solution est en outre favorisée par les pratiques d’Amazon (via son service Prime) ou Sarenza qui proposent les retours sans aucun frais à la charge de l’acheteur. Pour faire face à cet essor, les web marchands doivent se doter de systèmes de pointe en matière de gestion des commandes et des retours, tout en assurant un service après-vente de qualité ; un défi, pour certains, tant le taux de retours doit être maîtrisé pour garantir la rentabilité du service. Chez Decathlon, ce sont 10 % des commandes qui posent problème.

Actualitées liées

  • Paiement
  • Stratégie d'acteur
  • 09.11.2018

La solution d’Instant Payment de SIA arrive dans le retail

Le virement instantané trouve peu à peu sa place dans l’écosystème européen du paiement. Dans un partenariat stratégique avec Carrefour Italia et la banque de détail Intesa SanPaolo, le processeur italien SIA a annoncé l’une des premières implémentat...
  • Transferts de fonds
  • Paiement
  • 10.04.2018

Transfert d’argent : Walmart s’associe avec MoneyGram

Walmart mise sur les transferts d’argent pour développer ses services financiers. Le groupe de distribution américain vient de signer un partenariat avec MoneyGram pour le lancement d’un service de transfert de fonds instantané et à bas prix au profi...
  • Innovation
  • Canaux de distribution - Internet
  • 04.07.2018

Quand Walmart expérimente le shopping 3D

Walmart fait figure de référence de la grande distribution américaine. Afin de faire perdurer sa position de leader, le groupe multiplie les initiatives pour renouveler l’expérience du shopping et ne surtout pas manquer les virages technologiques qui...

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus