La technologie s’impose dans la gestion des SCPI avec AXA

La transformation numérique touche décidément tous les secteurs financiers, des services bancaires du quotidien en passant par l’assurance et jusqu’à l’investissement, avec la gestion des placements locatifs aujourd’hui. Le groupe AXA est à l’origine de cette nouvelle avancée.

AXA Drouot Estate et Voisin, pionnier en matière de placement immobilier collectif, sont à l’origine de la création d’une société de gestion commune assez inédite. Baptisée MyShareSCPI, elle se distingue par son intégration des nouvelles technologies et notamment par une dématérialisation à tous les niveaux.

MyShareSCPI s’appuie sur des outils numériques pour gérer les actifs immobiliers : bureaux, commerces ou résidences. Cela concerne aussi bien la sélection des actifs, le processus de souscription, la gestion et l’entretien du parc, que les échanges avec les locataires (notamment la collecte des loyers, ainsi que d’autres services digitaux innovants qui leur seront proposés).

Ces efforts de dématérialisation ont pour objectif d’optimiser les processus de gestion. D’autres outils numériques sont par ailleurs dédiés au sourcing des biens et à l’analyse prédictive de rentabilité afin d’aider les investisseurs à réaliser les meilleurs placements.

Mise en perspective : Le numérique au service de la rentabilité pour les investisseurs

L’intégration des outils numériques vise à favoriser une automatisation des processus, et à améliorer la relation entre clients et conseillers (les seconds ayant plus de temps pour gérer d’autres étapes de la relation).

L’adaptation du numérique à la gestion des SCPI vise les mêmes objectifs d’optimisation et d’amélioration de la relation. Ici, il s’agit pour les gestionnaires d’éviter notamment d’avoir à gérer les carences locatives en fidélisant les locataires par une relation plus qualitative. Ce mode de gestion doit par ailleurs favoriser une facturation plus transparente, des frais n’étant prélevés que sur les reventes générant de la plus-value.

Pour AXA et Voisin, ce lancement vise pour finir à renouveler le marché des SCPI. Et les ambitions d’AXA en la matière sont plus larges ; le groupe envisage déjà d’appliquer cette expérience à d’autres marchés et d’autres services à l’avenir.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus