La plateforme collaborative belge Mozzeno lève des fonds

La plateforme collaborative belge Mozzeno lève des fonds

La plateforme belge de financement collaboratif Mozzeno a annoncé avoir levé 1 million d’euros auprès d’actionnaires principalement historiques. Les fonds récoltés lui permettront de proposer des offres en marque blanche à des entreprises souhaitant offrir des financements à leurs clients ; elle pourra aussi accélérer son développement sur un modèle encore unique en Belgique où le P2P lending reste interdit.

Lancée en 2017, Mozzeno est la première plateforme belge de placement et de financement participatif à permettre à des particuliers (investisseurs) de financer des prêts octroyés à d’autres particuliers (emprunteurs). Cet investissement est indirect car le prêt entre particulier est interdit sur le marché belge. Le prêteur est donc officiellement Mozzeno, qui refinance ses prêts via des instruments financiers proposés aux investisseurs.  

Le consommateur qui a un projet personnel saisit sa demande sur la plateforme ; l’investisseur, lui, crée un compte et l’approvisionne d’un montant minimum de 500 euros à placer. Mozzeno analyse le profil de l’emprunteur et sa capacité de remboursement en se basant notamment sur les données de la Centrale des Crédits aux Particuliers (fichier positif belge). Une fois émis les instruments financiers lui permettant de financer le prêt accordé, les fonds sont mis à disposition du client.

Forte de cette levée de fonds, Mozzeno prévoit d’élargir son offre aux prêts professionnels. Autre extension, Mozzeno veut mettre sa plateforme à disposition des entreprises. Exemple concret, le cuisiniste Eggo permet à ses clients de financer l’achat de leur cuisine en passant par Mozzeno. Eggo s’est d’ailleurs aussi inscrite sur la plateforme en tant qu’investisseur.

Mise en perspective : Mozzeno veut surfer sur la DSP2 pour ouvrir le marché belge de la finance participative

Mozzeno.com s’est développée sur un marché encore vierge à son lancement en 2017 et compte bien explorer les opportunités ouvertes par la DSP2, notamment en récupérant les données bancaires de ses emprunteurs pour faciliter le scoring. En un an et demi, la plateforme a prêté 2 millions d’euros, via un peu plus de 350 prêts. Les risques d’impayés sont gérés et couverts par la société belge Atradius ICP. Le rendement varie entre 0,6 et 3,91 % nets. Mozzeno, quant à elle, se rémunère en prélevant une commission auprès de l’investisseur et de l’emprunteur. Selon le co-fondateur, le succès de la plateforme s’explique par son adaptation face aux contraintes réglementaires et aux attentes des consommateurs et investisseurs belges. Et, pour accroitre ses volumes, elle entend aussi donner la possibilité aux clients de revendre leurs investissements avant leur terme.

Actualitées liées

  • Crédit
  • 03.02.2017

Retour d’expérience : Zopa explose les compteurs

2 milliards de livres. Ce montant historique de production de prêts entre particuliers vient d’être annoncé par la start-up Zopa sur sa plate-forme. La FinTech spécialisée dans le crédit affiche de grandes ambitions, portées aujourd’hui par des résul...
  • Crédit
  • Innovation
  • 11.04.2017

Renaud Laplanche lance Upgrade, un Lending Club optimisé

Les déboires de Lending Club ont profondément marqué le marché florissant du crowdfunding mi-2016. Depuis, si le marché s’est quelque peu tassé, il poursuit sa croissance et fait naître d’autres idées neuves. Le fondateur de Lending Club, Renaud Lapl...

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus