La Maif crée l’assurance automobile des communautés

La Maif crée l’assurance automobile des communautés

L’économie collaborative change les habitudes de consommation et les attentes des assurés. C’est sur ce constat que la Maif s’appuie aujourd’hui, via sa filiale Altima, pour présenter une nouvelle offre d’assurance automobile collaborative, et un partenariat avec Otherwise.

Assurer son véhicule électrique pour devenir membre solidaire d’une même communauté de conducteurs : c’est ce que propose aujourd’hui Altima aux Français. La filiale de la Maif invite ainsi les consommateurs à rejoindre une communauté d’assurés ayant le même style de conduite ou un même usage de l’automobile ; en l’occurrence, sa première offre s’adresse aux détenteurs d’un véhicule électrique. A terme, d’autres communautés seront créées (conducteurs de voitures anciennes par exemple) ; il sera même possible de créer sa propre communauté.

Chaque membre de la communauté s’acquitte d’une cotisation adaptée aux garanties de son contrat. Les communautés les plus responsables et ne rencontrant pas d’incident au cours d’une année verront une partie de leur prime redistribuée entre ses membres (jusqu’à 30 %, sachant que 15 % de la cotisation sont conservés par l’assureur pour ses frais de gestion). Les contrats et les communautés, et leur sinistralité, peuvent être suivis depuis un espace personnel. Cet espace permet par ailleurs aux membres de communiquer entre eux.

La Maif a choisi de s’adresser en premier aux conducteurs de véhicules électriques, d’abord pour leur appétence naturelle à l’innovation, mais aussi pour leur difficulté à assurer leur véhicule à un tarif raisonnable. Ces conducteurs, encore peu nombreux, sont donc la cible idéale pour lancer une offre encore expérimentale.

Notre analyse - Une stratégie d’ « auto-disruption »

La Maif s’appuie aujourd’hui sur une petite filiale composée d’une soixantaine de collaborateurs pour lancer un nouveau modèle d’assurance, en accord avec les attentes des usagers (personnalisation). Altima est ainsi considérée par le groupe comme un laboratoire stratégique. La Maif se dit en effet prête à « hacker » son propre modèle pour anticiper l’avenir et éviter que cette disruption ne vienne de ses concurrents.

Autre pan de cette stratégie, la Maif a passé un partenariat avec Otherwise, l’assureur collaboratif qui, après un contrat d’assurance santé, veut se lancer dans l’automobile. Otherwise agira comme courtier, le risque étant porté par Altima.

L’intérêt des assureurs pour l’économie collaborative n’est pas une première. AXA s’intéresse déjà aux nouveaux usages de l’automobile, de même qu’Allianz ou Wecover. Par sa stratégie d’investissement, Maif s’est cependant imposé comme le champion de l’économie collaborative (location ou vente entre particuliers, colocation).

Actualitées liées

  • Assurances
  • Innovation
  • 20.06.2018

L’assurance auto se tarifie à la minute avec Altima

Altima par Maif, présente son idée de l’assurance en Pay As You Drive. Son modèle « à la minute » pousse toujours plus loin la flexibilité et la personnalisation. Ce contrat fait notamment suite au lancement de la première assurance collaborative pou...
  • Assurances
  • 17.01.2017

L’assurance santé passe aussi en mode collaboratif

L’économie collaborative gagne du terrain depuis ces derniers mois et conquiert en France un nouveau secteur : celui de la santé et des assurances complémentaires. Otherwise et Thélem Assurance présentent ainsi une offre commune. Si l’assurance colla...
  • Assurances
  • Innovation
  • 07.09.2017

Friendsurance lance la première assurance vélo P2P

La mobilité partagée ne passe pas seulement par les transports en commun et la location de véhicules entre particuliers. Les vélos sont aussi au cœur de l’économie du partage. A ce titre, Friendsurance leur dédie aujourd’hui une assurance P2P dédiée....

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus