La licorne américaine Plaid fait son entrée en France

La licorne américaine Plaid fait son entrée en France

LES FAITS

  • La FinTech américaine a annoncé le lancement de la version bêta de sa plate-forme dans l’Hexagone mais aussi en Espagne et en Irlande.
  • Objectif : accélérer sa croissance en Europe.
  • Lancée en 2012, Plaid est basée à San Francisco et a également des bureaux à New York, Salt Lake City et Londres.
  • La FinTech propose une plate-forme permettant aux développeurs d’accéder au réseau financier mondial. L’idée étant de leur permettre de construire des services et produits innovants sur le territoire mais aussi de les commercialiser à l’étranger. En tant qu’agrégateur, Plaid fait l’interface entre les FinTech d’un côté et les banques de l’autre, via un accès aux comptes bancaires.
  • Cible : la solution est destinée au secteur financier pour lui donner accès aux données financières des consommateurs qui ont donné leur accord.  
  • La licorne table sur un réseau développé aux Etats-Unis, au Canada et au Royaume-Uni afin de faciliter l’expansion internationale des FinTech françaises.
  • Le lancement se fera avec des clients pilotes : La Banque Postale, BNP Paribas, Société Générale et N26. Les FinTech françaises auront par conséquent un accès instantané à plus de 80 % des comptes courant du pays.

Plaid en CHIFFRES :

  • 15 000 banques en Amérique du Nord et en Europe.
  • ¼ des consommateurs ayant un compte bancaire a utilisé les services de Plaid pour  se connecter aux applications.
  • 310 M $ levés.
  • Actuellement valorisée à près de 2,65 Mds $.

ENJEUX

  • Un marché à fort potentiel. La France compte plus de 320 FinTech. Ces dernières ont levé plus de 368 millions d’euros en 2018, soit une hausse de 15 % par rapport à 2017.  Plus de 50 % des FinTech opèrent aujourd’hui en BtoB ou BtoBtoC pour les banques, assurances ou autres start-up.  
  • Un environnement favorable. Avec cette expansion, Plaid espère tirer profit de la nouvelle réglementation européenne qui instaure l’open banking. Outre les banques françaises, la FinTech a annoncé qu’elle intégrait aussi les banques irlandaises AIB, UIster Bank et Bank of Ireland ; mais aussi les banques espagnoles BBVA, Caixa et Santander.    

MISE EN PERSPECTIVE

  • La licorne américaine a fait sa première incursion en Europe avec un lancement au Royaume-Uni plus tôt cette année.
  • Elle a obtenu le statut de licorne suite à une levée de fonds d’un montant de 250 millions de dollars, annoncée en décembre.
  • En essayant de se faire une place sur le vieux continent, Plaid entre en concurrence directe avec la FinTech britannique Bud. Forte d’une levée de fonds de 20 millions de dollars bouclée en février dernier, la start-up propose également une plate-forme d’Open Banking. Cette dernière permet aux banques de connecter leurs applications et leurs données à d’autres acteurs de la FinTech. 

 

Actualitées liées

  • Paiement
  • Stratégie d'acteur
  • 21.03.2018

Lydia se lance dans l’agrégation

La start-up française au million d’utilisateurs continue d’étoffer sa gamme de solutions, comme le démontrent ses deux dernières annonces. La première concerne l’évolution de son application bancaire pour devenir une offre qu’elle qualifie de « métab...
  • Technologie
  • Paiement
  • FinTech
  • 05.11.2019

Ditto structure son offre de Banking-as-a-Service

LES FAITS Ditto Bank, la banque mobile française spécialisée dans la gestion des devises, a annoncé sa volonté de lancer une suite complète de services bancaires et technologiques en marque blanche. Cible : les FinTech s’adressant aux p...