La Chine aurait lancé une version test de son crypto-yuan

LES FAITS 

  • De nombreuses sources, y compris le média chinois officiel Global Times, ont affirmé le lancement d’une application mobile permettant de gérer les yuans numériques.
  • Comme annoncé auparavant, le crypto-yuan sera indexé sur le renminbi et géré par la banque centrale de Chine.
  • D’après les captures d’écran publiées, l’application porterait la marque de la Banque agricole de Chine, une entité financière qui est détenue par le gouvernement chinois. 
  • L’application test serait disponible pour téléchargement pour les utilisateurs Android et iOS. Elle serait à priori en phase de test dans quatre zones considérées comme favorables à la high-tech dans le pays.
  • Elle permettrait entre autres :
  • Le paiement par QR Code,
  • le transfert d’argent de compte à compte,
  • les transactions par contact entre mobile. 
  • Pour le moment la solution n’a pas été présentée au grand public mais le lancement est prévu bientôt.

ENJEUX 

  • Un changement de programme. Le projet du crypto-yuan est dans les cartons depuis plusieurs mois. Aucune information n’a été communiquée jusqu’ici concernant l’avancement. Les fuites prouvent toutefois le début de la mise en œuvre. Le projet semble donc en voie de concrétisation.
  • Suite à la fuite des captures d’écran, la Banque de Chine a dû réagir, confirmant le lancement imminent de la phase de test.
  • Un bon timing. Dans un contexte d'exception et d'incertitude lié à la pandémie de COVID-19, où la Chine se voit dans l’obligation de désinfecter ses billets de banque, le lancement d’une monnaie numérique prend tout son sens. C’est aussi une manière de préparer les Jeux Olympiques prévus pour 2022 en Chine.

MISE EN PERSPECTIVE 

  • Les premières étapes du développement technologique de la solution ont déjà été atteintes. Au premier trimestre 2020, cinq brevets ont été déposés pour la distribution d’actifs, les portefeuilles numériques mais aussi l’enregistrement des transactions. 
  • La Chine n’est toutefois pas le premier pays à vouloir lancer un stable-coin. La Riksbank a annoncé avoir commencé à tester officiellement sa monnaie numérique baptisée e-couronne, il y a deux mois. La Corée du Sud a aussi annoncé le test d’un système pilote d’une CBDC. Dans l’Hexagone, la Banque de France a publié il y a quelques jours un appel à candidatures destiné aux acteurs prêts à travailler également sur une CBDC.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus