KBC intègre des services non bancaires à son application

KBC intègre des services non bancaires à son application

La diversification des offres des banques se poursuit. Pour KBC, elle passe par l’ouverture de services inédits au sein d’une application bancaire, totalement déconnectés de la banque justement. En France, le groupe Crédit Mutuel a fait une annonce similaire et envisage de proposer à la vente des biens immobiliers anciens.

La banque néerlandaise KBC intègre deux services non bancaires à son application de m-banking : Parking 4411, dédié au paiement de parking, et Monizze, émetteur de titres restaurant dématérialisés, pour permettre  la consultation du solde de la carte restaurant.

Dans les deux cas, le profil de l’utilisateur de ces services est lié à l’application de m-banking de KBC, afin qu’ils puissent être accessibles depuis l’application bancaire, sans téléchargement supplémentaire.

Avec Parking 4411, le client démarre sa période de stationnement depuis son appli de m-banking et est prévenu 15 minutes avant la fin. Du côté de Monizze, le client pourra consulter le solde de sa carte restaurant, et afficher les dernières transactions.

Notre analyse - Des services financiers toujours plus ouverts

2018 sembler consacrer les marketplaces multiservices, dans la lignée de la mise en œuvre de la DSP2. Dans ce contexte, les banques historiques ont une carte à jouer en capitalisant sur leur statut de tiers de confiance.

Pour sa part, KBC n’en est pas à sa première incursion dans la proposition de services quotidiens, au-delà de l’univers bancaire. En 2016, elle avait en effet lancé la plate-forme Happy@home, qui permettait à certains de ses clients de souscrire des services à domicile. Avec cette nouvelle initiative, la banque espère encourager les usages mobiles de ses clients (910 000 utilisent l’appli quasi-quotidiennement, pour une moyenne de 24 millions de connexions par mois), en multipliant les occasions d’ouvrir son application.

Le modèle des messageries instantanées

Avec cette initiative, KBC s’inspire du modèle de WeChat. La messagerie universelle inclue en effet divers services et permet de garder le client captif au sein de son application. La nouvelle formule de l’application de KBC envisage de fonctionner sur le même principe.

KBC s’inscrit par ailleurs dans la mouvance de l’open-banking en intégrant les offres de deux partenaires venant enrichir son application.

Actualitées liées

  • Mobilité
  • Paiement
  • 04.06.2018

BMW ParkNow fait ses débuts à Paris

A l’occasion de l’entrée en vigueur de la réforme du stationnement payant sur voirie, prévue par la loi MAPTAM, le groupe BMW a annoncé le lancement du service ParkNow à Paris. Un nouveau concurrent de PayByPhone arrive sur le marché du paiement déma...
  • Paiement
  • Stratégie d'acteur
  • 12.04.2018

Paiement mobile : Bancontact et Payconiq fusionnent

Afin de faire face à la concurrence dans le monde des paiements mobiles, Bancontact et Payconiq Belgium viennent d’annoncer leur partenariat. Le système domestique de paiement par carte belge et la solution de paiement mobile font cause commune pour...
  • Paiement
  • 13.09.2018

Paiement : PayPal fait le pari de l’instantanéité

Sur le marché encombré des paiements en ligne, PayPal étoffe son offre de produits et services dédiés aux commerçants afin de se différencier de la concurrence. Le service américain vient de lancer une solution gratuite offrant aux commerçants, accep...
  • Paiement
  • Stratégie d'acteur
  • 20.07.2018

Lemon Way profite d’une levée de fonds pour grandir

Après avoir réalisé une croissance de 55 % l’an dernier, Lemon Way annonce avoir réussi une levée de fonds de 10 millions d’euros. Le tour de table a été mené par le fonds de capital-risque français Breega et le fonds autrichien Speedinvest, qui devr...

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus