Goldman Sachs compte sur Amazon pour financer les PME

LES FAITS

  • La banque américaine Goldman Sachs serait actuellement en pourparlers avec le géant du e-commerce Amazon pour le déploiement et la distribution d’une offre de financement destinée aux petites entreprises.
  • Goldman Sachs aurait développé une technologie permettant de faciliter la distribution de prêts à destinations des petites et moyennes entreprises, via Amazon Lending, la plate-forme dédiée d’Amazon.  
  • Le service pourrait être lancé en mars prochain.
  • Goldman Sachs et Amazon se sont pour le moment refusés à tout commentaire.

 

OBJECTIFS A 5 ANS

  • Passer de 60 milliards de dollars à 125 milliards de dollars de dépôts sur sa plate-forme Marcus
  • Augmenter l’encours des prêts et cartes de crédit de 7 à 20 milliards de dollars
  • Lancer une plate-forme de gestion de patrimoine en ligne et un compte courant en 2021

 

ENJEUX      

  • Poursuivre la diversification de ses activités : A l’origine tournée vers le trading et la banque d’investissement, Goldman Sachs a opéré un virage stratégique vers la banque de détail il y a déjà plusieurs années. Ce virage s’est notamment matérialisé par le lancement de sa filiale Marcus, dédiée notamment au crédit à la consommation. Une activité qu’elle a d’ailleurs exporté avec succès en Europe. Le partenariat avec Amazon lui permettrait d’accélérer cette transformation en ciblant cette fois les PME, en bénéficiant de la forte exposition d’Amazon.
  • Fournir son infrastructure aux opérateurs de services financiers : Pour Amazon, cette association représenterait un moyen supplémentaire d’atteindre les objectifs de Jeff Bezos pour transformer la plate-forme Amazon en un agrégateur multiservices, y compris à destination des entreprises. Amazon Lending propose déjà des prêts aux petits commerçants de sa marketplace. L’encours de ses prêts atteignait 863 millions de dollars à fin 2019.

 

MISE EN PERSPECTIVE

  • Si la concurrence entre les géants du Web et les acteurs historiques de la finance existe, ce partenariat démontre aussi tout le potentiel d’une alliance.
  • Goldman Sachs confirmerait d’ailleurs sa stratégie largement marquée par un rapprochement avec les acteurs alternatifs du secteur financier. Avant Amazon, la banque américaine travaillait ainsi déjà sur un partenariat avec Apple autour du lancement d’une carte co-brandée.
  • Et les géants du Web ne sont pas les seules cibles de cette stratégie. Goldman Sachs apportait par exemple son soutien à la FinTech Raisin, l’été dernier.

 

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus