Fintonic lève des fonds pour accélérer sa croissance

Fintonic lève des fonds pour accélérer sa croissance

LES FAITS

  • La plateforme de gestion des finances personnelles, Fintonic, vient de finaliser une nouvelle levée de fonds de 19 millions d'euros en série C, ce qui porte la valorisation de la FinTech à 160 millions d'euros.
  • Le tour de table a été mené par ING Ventures (propriétaire de 22 % du capital) et soutenu par d'autres entreprises telles que PSN, Ideon Financial Solutions, Inception Capital, Onza Capital et Atresmedia.
  • Cette levée de fonds vient à un moment de croissance continue pour Fintonic :
    • Augmentation de 74 % du nombre de ses utilisateurs actifs au cours des 14 derniers mois ; soit un nombre total d’utilisateurs actifs de 700 000.
    • Augmentation de 45 % de son chiffre d'affaires par rapport au trimestre précédent.
    • Plus de 2,8 millions de téléchargements de son application.
  • Aujourd’hui, les clients de Fintonic peuvent emprunter jusqu’à 40 000 euros auprès de 10 établissements financiers différents via sa plate-forme.

ENJEUX

  • Grâce à ce nouveau financement, Fintonic entend porter sa production de crédit sur sa plateforme à plus d’un milliard d’euros d’ici moins de trois ans. A ce rythme de croissance, elle envisage également de passer le seuil de rentabilité d’ici 6 mois.
  • Apporter une valeur ajoutée supplémentaire à son offre de prêt : en effet, Fintonic offre désormais des assurances à ses clients, de même que la possibilité de les comparer et de les optimiser, grâce à une licence de courtier d'assurances récemment obtenue de la DGSFP espagnole.
  • Comme d’autres agrégateurs en Europe, Fintonic cherche également à profiter des opportunités offertes par la DSP2 pour élargir ses services. A cet effet, elle a fait une demande à la Banque d’Espagne pour obtenir une licence d’AISP et de PISP. Ses clients pourraient donc bientôt réaliser des transactions entre comptes sans avoir besoin de quitter la plate-forme.

MISE EN PERSPECTIVE

  • Depuis son lancement en 2012, Fintonic est devenue l’une des principales plates-formes de prêt personnel en Espagne proposant un parcours clients 100 % en ligne. Outre le marché espagnol, elle est également présente au Chili et depuis peu au Mexique.
  • Dans sa stratégie de croissance, la FinTech a fait équipe l’année dernière respectivement avec BBVA dont les offres ont intégré sa place de marché, et Amazon pour permettre aux utilisateurs espagnols de sa plateforme de financer sans intérêt leurs achats (entre 200 et 1 000 €) sur le site d’e-commerce.
  • Plus récemment, Fintonic a renforcé son offre de prêt via un partenariat avec Unicaja Banco pour offrir les prêts à la consommation de la banque par le biais de son application mobile.

Actualitées liées

  • Crédit
  • Innovation
  • 26.03.2018

Orange Bank lève le voile sur son offre de crédit

Prévue au départ pour l’automne 2017, le service de crédit à la consommation made in Orange est désormais disponible à tous les clients de la banque mobile. La banque promet un prêt personnel simple à obtenir et un parcours client fluide, mais réserv...
  • Crédit
  • Innovation
  • 22.03.2018

Credit.com : du comparateur à l'agrégateur

Les services d’agrégation de comptes bancaires, voire de services financiers, se sont multipliés ces derniers mois et deviennent familiers aux consommateurs. Après les assureurs, ce sont les acteurs du crédit qui s’engouffrent dans la brèche. C’est l...
  • Innovation
  • Stratégie d'acteur
  • 28.10.2019

Fintonic obtient une licence bancaire

LES FAITS Fintonic, plate-forme d’agrégation de services financiers, spécialisée dans le scoring et le crédit à la consommation, vient d’annoncer qu’elle avait obtenu une licence bancaire. 
  • Crédit
  • Innovation
  • 15.03.2018

BBVA Compass lance le crédit express full-digital

La filiale américaine du groupe espagnol vient de présenter la version digitale de son service de prêt à la consommation « express » qui sera destiné aux clients et non-clients de la banque. BBVA mise sur le digital pour distribuer ses prêts mais aus...
  • Crédit
  • Innovation
  • 23.02.2018

OCR et IA pour renégocier un prêt rapidement

La FinTech suédoise Anyfin, spécialisée dans le refinancement et le rachat de crédit, vient d’annoncer une levée de fonds de 4,8 millions d’euros. Un tour de table mené par Accel et Northzone, mais aussi avec la participation de Global Founders Capit...

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus