FinTech : Linxo met la main sur Sharepay

Linxo diversifie progressivement son offre et poursuit sa mue vers un assistant financier virtuel. La jeune pousse, spécialisée dans les services d’agrégation de comptes bancaires et de gestion des finances personnelles, vient d’annoncer l’acquisition de la start-up Sharepay, pour un montant non divulgué. La FinTech provençale confirme ainsi ses ambitions et s’ouvre aux paiements par carte.

Lancée en 2014, Sharepay permet de partager et de gérer en temps réel des dépenses communes sans avoir à créer de compte joint. Les deux start-up hexagonales se sont rencontrées au Village de l’innovation by CA où elles ont identifié leurs complémentarités et synergies.  

Forte de sa récente levée de fonds de 20 millions d’euros auprès du Crédit Agricole, Linxo entend intégrer les cartes intelligentes de Sharepay à son offre d’agrégateur. Elles seront mises à la disposition des utilisateurs de son application mobile mais également aux clients de ses partenaires BtoB, en marque blanche.

De son côté, Sharepay continuera de développer son service de partage des paiements en temps réel. Cette acquisition devrait lui permettre d’intensifier son développement dans l’Hexagone mais aussi de financer son déploiement à l’international. 

Mise en perspective : Linxo renforce sa brique paiement et affirme son autonomie

Dans le cadre de leur recherche de valeur ajoutée et de leviers sur leur modèle économique, les jeunes pousses de la finance tendent à élargir progressivement leurs activités au-delà du segment initial ciblé. Une tendance qui s’affirme depuis quelques mois dans le monde de la FinTech. C’est le cas de la start-up aixoise qui a choisi la voix de la collaboration pour accroitre sa palette de services. Après un partenariat avec Raisin pour rendre l’épargne plus accessible à ses utilisateurs et une collaboration avec Fluo afin de faciliter le changement d’assurance, Linxo choisit Sharepay pour affirmer ses ambitions dans le paiement.   

Linxo avait déjà préparé son renforcement sur ce marché avec l’obtention de l’agrément d’établissement  de paiement (Oxlin) en mars dernier. L’objectif étant de permettre à ses utilisateurs d’initier des virements de compte à compte sans avoir à passer par les applications de leurs banques. Linxo compte aujourd’hui près de 1,7 million d’utilisateurs et l’acquisition de Sharepay devrait lui permettre de consolider sa vision des comportements financiers de ces derniers. En somme, comme le laissait présager le statut des agrégateurs au sein de la DSP2, Linxo s’affirme comme un point d’accès unique aux services financiers pour ses clients BtoC et comme un facilitateur incontournable pour ses clients BtoB.

 

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus