FinTech : Checkout entre dans la cour des grands

FinTech : Checkout entre dans la cour des grands

LES FAITS

  • La pépite londonienne spécialisée dans les paiements en ligne a réalisé l’une des plus grosses levées de fonds européennes pour une FinTech.
  • Checkout a récolté 230 millions de dollars auprès des fonds DST Global, Insight Partners et Singapour GIC, portant sa valorisation à 2 milliards. Ce qui fait la particularité de ce tour de table est qu’aucun document fixant les termes de l’accord n’a été signé.
  • Objectif : Tripler ses effectifs, qui sont actuellement de 345 personnes et accélérer sa croissance aux Etats-Unis, en Europe et au Moyen-Orient.  
  • Quelle offre ? Fondée par un suisse en 2012, la licorne propose une technologie destinée aux entreprises pour accepter toutes sortes de moyens de paiement en ligne. Elle offre la passerelle de paiement, l’acquisition et est aussi processeur de paiement.
  • Cible : les grandes entreprises, avec des volumes entre 25 et 30 millions de dollars de flux de paiement par an.
  • Business model : une commission sur les volumes de transactions et des frais sur la partie gateway
  • Parmi ses clients :

  • Projets à venir :

         --> Des solutions pour les marketplaces.

         --> Des produits d’émission de carte bancaire pour les FinTech.   

         --> Une offre omnicanal avec des terminaux en point de vente.

ENJEUX

  • Autofinancée et rentable. La licorne britannique a affirmé avoir été rentable dès son lancement. Avec une valorisation de 2 milliards et une croissance de plus de 15 %, elle se positionne comme la troisième FinTech au niveau mondial et attise l’appétit des investisseurs.  
  • Un marché à fort potentiel. Le marché du paiement continue de faire vibrer les investisseurs. Avec un segment des paiements en ligne qui devrait atteindre 6 000 milliards de dollars d’ici 2021, Checkout espère accélérer sa croissance et titiller à terme ses plus gros rivaux.

MISE EN PERSPECTIVE

  • Peu connue du grand public, Checkout n’avait jamais levé de fonds jusqu’ici. Elle est désormais la première entreprise de la FinTech à lever autant d’argent lors d’une série A.
  • Le marché des paiements en ligne est en pleine ébullition ces derniers mois. En témoigne le succès d’Adyen, dont la capitalisation a triplé en un an. Mais aussi le rachat il y a quelque jours d’InstaMed par JPMorgan Chase, ou encore le tour de table à 245 millions de dollars réalisé par le concurrent direct de Checkout, Stripe. Cette dernière est toutefois valorisée encore 10 fois plus que le Britannique.

Actualitées liées

  • Paiement
  • 13.09.2019

Stripe lance sa carte de crédit corporate

LES FAITS A l’occasion de sa conférence annuelle, qui se tient à San Francisco, le spécialiste du paiement en ligne, a annoncé le lancement de sa carte de crédit professionnelle destinée aux entreprises ayant une activité en ligne.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus