FinFrog : le micro-prêt 100 % mobile

FinFrog : le micro-prêt 100 % mobile

Les acteurs de la microfinance tirent parti des technologies numériques pour réinventer leur modèle de distribution. C’est le cas de FinFrog qui s’est récemment lancé dans le full mobile. La jeune pousse française, spécialisée dans le micro-prêt, propose à ses clients de souscrire à des microcrédits en moins de 5 minutes et depuis leur smartphone.

La FinTech offre des prêts allant de 300 à 600 euros remboursables en une, deux ou trois mensualités. Ses offres sont destinées aux personnes actives qui n’ont pas facilement accès au crédit classique : travailleurs indépendants, freelances et employés en CDD.

Pour souscrire, les utilisateurs effectuent une demande de crédit directement depuis leur mobile. Ils peuvent recevoir une réponse en 24 heures et obtenir les fonds en moins de 48 heures. Pour ce faire, l’outil récupère les derniers relevés bancaires du demandeur par le biais d’une API sécurisée. Les prêts sont récoltés grâce la plate-forme de crowdfunding et les remboursements se font automatiquement via la carte bancaire de l’emprunteur.

La FinTech prélève une commission comprise entre 1 et 3 % pour chaque prêt financé via sa plate-forme. Elle a octroyé près de 400 prêts, soit un montant d’environ 200 000 euros, depuis décembre dernier.

Mise en perspective : Le mobile banking, l’avenir de la microfinance

D’après une étude réalisée par Panorabanques.com en 2017, près de 10 millions de français dépassent tous les mois la limite du découvert autorisé. Forte de ce constat, la jeune société vient répondre à un besoin de financement fréquent chez les consommateurs : combler un trou de trésorerie afin de boucler les fins de mois difficiles ou faire face à des dépenses imprévues.  

Alors qu’un grand nombre des spécialistes de la finance solidaire réfléchissent au lancement de plates-formes de crédit en ligne, à l’instar de La Banque Postale, FinFrog tente de se démarquer par son offre mobile, première de son genre en France. Elle fait ainsi figure de pionnière dans l’accompagnement des mutations du monde du travail.

Forte d’une levée de fonds de 500 000 euros et grâce au soutien de BPI France, la FinTech devrait travailler sur l’automatisation et la fluidification des demandes de prêts réalisées via sa plate-forme. Elle prévoit également de doubler ses effectifs et de s’étendre dans l’Hexagone.

 

Actualitées liées

  • Crédit
  • Innovation
  • 26.03.2018

Orange Bank lève le voile sur son offre de crédit

Prévue au départ pour l’automne 2017, le service de crédit à la consommation made in Orange est désormais disponible à tous les clients de la banque mobile. La banque promet un prêt personnel simple à obtenir et un parcours client fluide, mais réserv...
  • Crédit
  • Innovation
  • 22.11.2017

Crédit : Lodex redonne le pouvoir aux emprunteurs

Une jeune pousse australienne propose aux emprunteurs de mettre leurs demandes de prêt aux enchères auprès des courtiers et prêteurs, par le biais de sa plate-forme en ligne. Cette initiative représente un changement de paradigme, dans le processus d...
  • Crédit
  • Innovation
  • Crédit-bail
  • 13.03.2018

Financement auto : Santander s’allie avec AutoGravity

Près d’un mois seulement après l’annonce du partenariat avec la FinTech AutoFi, Santander confirme une fois de plus son intérêt pour les services de comparaison d’offres de véhicules et de financement via smartphone. La banque espagnole a conclu, via...

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus