Encaissement : Paytweak lance une application mobile pour remplacer le TPE
Encaissement : Paytweak lance une application mobile pour remplacer le TPE

LES FAITS

  • Paytweak, la FinTech normande spécialisée dans la sécurisation des paiements à distance vient de lever le voile sur une application mobile universelle d’encaissement dédiée aux points de vente.
  • Objectif : simplifier les transactions non éligibles au paiement sans contact et les sécuriser.
  • Cible : l’application peut être utilisée par les banques, les émetteurs de carte de crédit, les industriels, les pure players, retailers, hôteliers mais aussi les tour-opérateurs internationaux.
  • Disponible sous Android, iOS et Windows, la solution est directement reliée aux banques et aux PSP des commerçants. L’idée étant de permettre à ces derniers d’accepter tous les moyens de paiement (CB, virement et paiement instantané par QR code) via leur smartphone ou tablette sans avoir besoin d’utiliser un terminal de paiement physique.
  • Business Model : la solution sera proposée sous forme d’abonnement mensuel, le montant dépendant du volume de transactions, en mode SaaS et API.
  • Comment ça marche ?

          --> Si le smartphone est équipé de la technologie NFC, le client n’aura qu’à poser sa carte bancaire dessus.

          --> Dans le cas contraire, il devra scanner sa carte depuis l’appareil photo du smartphone ou de la tablette.  

          --> Il recevra dans un second temps un code à usage unique par SMS.

          --> Pour finaliser son achat, il devra renseigner le code dans l’application Paytweak du commerçant.

          --> Il a aussi la possibilité de régler en apposant son mobile, s’il est utilisateur de wallets comme Apple Pay ou Google Pay.

  • La solution permet également aux commerçants de disposer d’une vision instantanée de tous les flux réalisés depuis l’application Paytweak. Elle s’adresse notamment aux réseaux de boutiques, dont les encaissements peuvent ainsi être gérés à distance.
  • Elle a déjà été testée puis adoptée dans les agences du groupe Thomas Cook avec BNP Paribas. Elle a aussi déjà été déployée chez plus de 580 clients internationaux.

ENJEUX

  • La sécurité est clé. La jeune pousse normande dit vouloir proposer un niveau de sécurité très élevé, qui dépasserait les exigences des banques, avec un algorithme unique par client. Pour sa nouvelle application, une clé de chiffrement est envoyée toutes les heures afin de la sécuriser.
  • Un coût moindre. Pour tirer son épingle du jeu, la FinTech se targue de proposer un coût bien moindre que celui des terminaux de paiement. Elle ne prélève d’ailleurs pas de commissions sur les transactions.
  • Une levée de fonds en vue. La FinTech prévoit d’atteindre l’équilibre financier cette année. Elle espère boucler un tour de table de 5 millions d’euros dans les mois à venir. Cela lui permettrait de renforcer ses équipes et d’accélérer son développement à l’international. Elle vise notamment les Etats-Unis, la Russie et le Japon.

MISE EN PERSPECTIVE

  • Il y a un an, la start-up annonçait une levée de fonds d’un million d’euros afin de répliquer son succès à l’international. Aujourd’hui et par le biais de cette initiative, elle fait son entrée dans le monde physique et espère renforcer son positionnement dans l’écosystème.
  • De nombreuses FinTech se sont positionnées sur le marché des terminaux de paiement à l’instar de Square, iZettle ou encore Smile&Pay dans l’Hexagone. Paytweak va un cran plus loin en éliminant le boîtier qui permet de lire les informations de la carte bancaire.

 

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus