En bref : Yandex renonce au rachat de Tinkoff

Bien que les détails concernant le potentiel rachat de Tinkoff par Yandex avaient été présentés dans un communiqué de presse datant du 22 septembre dernier, l'opération n'aura finalement pas lieu. Un nouveau communiqué, également publié par Yandex, annonce la fin des discussions entre les deux entreprises. 

Un accord de principe de près de 5,5 milliards de dollars était censé avoir été trouvé entre les deux groupes, la transaction étant l'une des plus importantes entre deux entreprises russes ces dernières années. 

Yandex stipule n'être pas parvenu à trouver un accord final avec les principaux actionnaires de la banque, à savoir Tinkoff Credit Systems. Le groupe confirme néanmoins vouloir poursuivre sa collaboration avec Tinkoff à l'avenir. 

Le Figaro avance quelques explications à ce retournement de situation, en évoquant un désaccord financier et stratégique avec Oleg Tinkov, lequel se voulait prudent sur l'issue des négociations qui devaient donner lieu à une fusion, plus qu'à un rachat selon ses dires.

Il faut dire que Tinkoff Bank a enregistré de très bons résultats ces dernières années et se voit déjà comme un acteur technologique de premier plan en Russie, sans avoir nécessairement besoin de l'appui de celui qu'elle voyait déjà comme un concurrent. Yandex, pour sa part, avait un fort intérêt dans ce rachat, qui devait venir compléter la brique financière de sa super-app en gestation.

Cet échec fait suite à la séparation progressive de Yandex avec son ancien partenaire bancaire, Sberbank. Cette dernière, s'est depuis rapprochée de Mail.ru, principal concurrent de Yandex. L'échec de ces négociations est donc un sérieux revers pour le moteur de recherche russe qui voit son développement freiné en l'absence de partenaire bancaire solide pour l'accompagner.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus