En bref : Orange cherche finalement un co-investisseur pour Orange Bank

Alors que la présentation récente des résultats du groupe Orange laissait peu de place au doute quant aux difficultés financières de sa filiale Orange Bank, le groupe semble pourtant vouloir poursuivre ses investissements en France. Quelques jours après, Le Canard Enchaîné révèle, via une interview de Stéphane Richard, qu'Orange a mandaté Barclays pour orchestrer la reprise d'une partie du capital d'Orange Bank. Selon Stéphane Richard, le groupe n'avait pas "monté ce projet pour devenir banquier, mais pour mesure notre capacité d'innovation." Il précise cependant également que "Orange Bank n'est pas à vendre".

L'idée serait de vendre les 22 % de capital appartenant encore à Groupama ; mais Orange n'est pas opposé à l'idée de devenir minoritaire si un repreneur se présente. Selon Les Echos, quelques banques françaises auraient déjà manifesté leur intérêt, parmi lesquelles BNP Paribas, Crédit Agricole, Société Générale et Banco Santander.

Toujours d'après Les Echos, Orange serait plutôt dans la perspective de trouver un partenaire, de préférence bancaire, afin de ne pas se désengager totalement et de pouvoir continuer d'accompagner le groupe à l'international. En effet, sa filiale africaine a connu un beau démarrage et la bonne diffusion d'Orange Money laisse penser qu'Orange pourrait faire valoir cette expertise pour Orange Bank Africa.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus