En bref : Les conseillers bancaires sur abonnement bientôt généralisés chez BNP

BNP Paribas suscitait l'étonnement en août dernier lorsque la banque envisageait de tester la mise en service d'un abonnement payant pour bénéficier d'un conseiller bancaire "premium". 

Ce dispositif de "conseillers affinité" sera finalement généralisé par la banque française d'ici à 2022. Toujours dédiés à la cible des clients les plus aisés de la banque, leur accompagnement concerne la gestion de patrimoine (placements financiers et immobilier notamment ou transmission du patrimoine). Il est soumis à un abonnement mensuel de 12 euros. En comparaison, le package "Proximité" n'ouvre pas droit au conseiller attitré, les demandes des clients étant traitées en fonction des disponibilités globales.

Le dispositif avait été testé dans une trentaine d'agences BNP Paribas au cours des dix-huit derniers mois. 

Un rapport gagnant- gagnant

BNP Paribas met en avant sa volonté de générer de nouvelles sources de revenus dans un contexte économique tendu. La banque a pour objectif de faire croître de 30 % ses revenus en gestion de fortune à l’horizon 2025.

Mais la banque mise aussi sur un accompagnement de qualité, qu'elle justifie du coup de rendre payant. Le conseiller Affinité aura en effet un portefeuille de clients à suivre beaucoup plus restreint.

BNP Paribas estime que 10 à 15 % de sa clientèle pourrait être intéressée par ce dispositif.

Cela poste encore et toujours la question délicate de la place du conseiller humain au sein de la relation bancaire. Pour régler cette question, d'autres solutions coexistent, telles que celle mise en place par la BRED qui ouvre ses agences sur rendez-vous uniquement.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus