En bref : La Banque Postale lance son mPOS

La Banque Postale propose depuis peu un nouveau service d'encaissement en mobilité, développé par la société spécialisée Neo Systems. L'offre s'adresse aux clients professionnels de la banque, artisans, professions libérales, indépendants et auto-entrepreneurs. 

La solution, baptisée Neo Money, prend la forme d'un terminal (Mini POS D200) fabriqué par Pax, connecté en WiFi sur une box Internet ou en connexion partagée avec un téléphone mobile (pas d’application requise). Il permet d'accepter les paiements par carte bancaire, ainsi que les paiements sans contact via Apple Pay. 

Ce système d'acceptation de paiement par carte, très accessible, est sans engagement.

Tarifs :

  • commission fixe sur les cartes françaises ou étrangères, fixée à 1,6 % ;
  • achat du terminal pour 149 € HT ;
  • abonnement de 2,90 € HT / mois, sans engagement. 

Ses utilisateurs pourront par ailleurs profiter d'un back-office leur permettant d'accéder à l’historique des transactions sur les 12 derniers mois, ainsi que d'un support technique accessible 6 jours / 7. Pour les clients finaux, les tickets de caisse sont dématérialisés et envoyés par SMS.

Cette solution a été intégrée par eZyness, l'EME de la banque. Celle-ci s'attaque au créneau de l'encaissement en mobilité pour les petits commerçants, jusqu'ici assez peu adressé par les banques traditionnelles. Mais depuis quelques temps, cette cible est devenue un réservoir de croissance pour les banques qui cherchent à centraliser de nombreux services à leur proposer.

En parallèle, de nombreuses FinTech, comme SumUp ou Smile&Pay, fourbissent leurs armes pour proposer une offre large et cohérente à ces professionnels.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus