En bref : BPCE trouve un acquéreur pour Fidor

C’est en 2016 que BPCE avait fait l’acquisition de la néo-banque allemande Fidor. Un rachat qui devait lui permettre d’alimenter sa stratégie digitale ; mais la greffe n’a pas pris. Et BPCE a depuis fait d’autres choix pour remplir cet objectif : s’adjoindre les services de Meniga, dans laquelle elle a depuis investi, et racheter Oney.

La banque annonce aujourd’hui avoir trouvé un acquéreur pour Fidor, dont le sort était en suspens depuis des mois. Il s’agit du fonds américain Ripplewood Advisors, spécialisé dans le redressement d’entreprises de la FinTech. Son objectif pourrait être de développer le modèle de Fidor à l’international, après avoir assaini ses comptes (elle perd actuellement 30 M€ par an).

La transaction devrait être bouclée en 2021, après autorisation de la Bafin.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus