En bref : avec Nets, Nexi fait un nouveau pas vers le statut de leader pan-européen du paiement

Le leader européen du paiement électronique Nexi poursuit sa stratégie de rachat des acteurs du paiement européen. Après avoir conclu une fusion d'ampleur avec le processeur de paiement italien SIA, le groupe officialise désormais son intérêt pour le spécialiste danois, Nets.

Les deux acteurs sont encore en phase de négociations mais sont néanmoins entrés dans une période d'exclusivité de 10 jours qui devrait aboutir à un accord de fusion « tout en actions », avec des engagements de blocage à long terme fournis par les actionnaires actuels de Nets.

Cette nouvelle transaction renforcerait encore le statut de Nexi de fournisseur de PayTech pan-européen de premier plan. Si les négociations aboutissent, l'accord entre les deux protagonistes sera soumis aux autorisations des organismes réglementaires. 

Nets est né en 2010 de la fusion du danois PBS et du norvégien Nordito. Elle détient notamment Dankort, le scheme de cartes de débit danois.

L'année dernière, Nets a généré un chiffre d'affaires d'environ 1,3 milliard d'euros et un Ebitda de 0,5 milliard d'euro. Elle revendique 400 000 clients commerçants, 240 000 entreprises et 240 banques, dans les pays nordiques, mais aussi ailleurs en Europe. La société avait été rachetée en 2018 par la société de private equity Hellman & Friedman pour 4,45 milliards d'euros, puis s'était rapprochée de Concardis, lors d'une fusion à 5 milliards d'euros. Plus récemment, Mastercard a racheté la division de Nets, dédiée aux paiements instantanés pour 2,8 milliards de dollars.

 

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus