E-paiement : Paidy lève 55 millions de dollars

E-paiement : Paidy lève 55 millions de dollars

Après une levée de fonds réussie en 2016, 2018 marque un tournant pour la jeune pousse japonaise qui vient de lever 55 millions de dollars. Le tour de table a été mené par Itochu Corporation, un grand conglomérat japonais basé à Osaka, et l’américain Goldman Sachs. Paidy porte ainsi son financement total à 80 millions de dollars.    

Paidy, qui a lancé le premier système de paiement et de crédit japonais sans carte, permet donc à ses utilisateurs d’effectuer des achats en ligne sans carte de paiement. La FinTech tire parti de sa plate-forme de financement, pour garantir la solvabilité des acheteurs.

Concrètement, les utilisateurs de Paidy peuvent régler leurs achats grâce à une simple adresse mail et un numéro de téléphone. La vérification est assurée par une confirmation SMS instantanée, contenant un code à 4 chiffres. La start-up s’appuie sur la technologie de Machine Learning pour réduire le temps des transactions.

Paidy compte aujourd’hui près de 1,4 million de comptes actifs et ambitionne d’atteindre les 11 millions d’ici 2020. Elle compte pour cela étendre son activité aux grands commerçants et se développer sur le marché hors ligne. 

Mise en perspective : La révolution du paiement en ligne sans carte

Au Japon, le taux de pénétration de la carte bancaire est élevé, mais son taux d’utilisation est relativement bas. De nombreux achats se font en ligne, notamment via des terminaux mobiles. Cependant, 45 % d’entre eux s’effectuent par des moyens autres que la carte bancaire comme le virement bancaire ou le paiement à la réception. Paidy répond désormais aux attentes des internautes japonais à la fois en termes de simplicité et de sécurité.   

Côté commerçant, sécurité et garantie de paiement sont au cœur de la proposition de valeur de la start-up japonaise, leur permettant ainsi d’augmenter leur revenu. De plus, par le biais de l’Intelligence Artificielle, Paidy propose des transactions en quelques secondes seulement. Plusieurs partenariats avec de grands commerçants seraient en cours et permettraient à la start-up de viser un public plus large.  

Paidy n’est pas la première société à s’être intéressée au paiement en ligne sans carte bancaire. Il y a un mois, NatWest lançait une solution de paiement en ligne reposant sur le virement bancaire et s’opposant au monopole de la carte sur les transactions de paiement de l’e-commerce.

Actualitées liées

  • Lutte contre la fraude
  • Paiement
  • 10.10.2018

E-commerce : Shopify lance une solution anti-fraude

L’essor de l’e-commerce et surtout du m-commerce se sont accompagnés d’une explosion du nombre des cas de fraude, faisant de la sécurisation des paiements l’une des priorités des banques et des e-commerçants. S’appuyant sur des algorithmes d’apprenti...
  • Paiement
  • 13.09.2018

Paiement : PayPal fait le pari de l’instantanéité

Sur le marché encombré des paiements en ligne, PayPal étoffe son offre de produits et services dédiés aux commerçants afin de se différencier de la concurrence. Le service américain vient de lancer une solution gratuite offrant aux commerçants, accep...
  • Lutte contre la fraude
  • Paiement
  • 19.12.2018

E-commerce : CB lance un nouvel outil anti-fraude

LES FAITS Le groupement des cartes bancaires CB vient de lever le voile sur le portail Alertes CB, une solution développée conjointement avec le fournisseur de technologies basées sur la collaboration entre émetteurs et e-commerçants Ethoca.
  • E-commerce et e-paiement
  • Paiement
  • 15.06.2018

NatWest teste le virement chez des e-commerçants

NatWest, filiale de Royal Bank of Scotland, s’est associée à Carphone Warehouse pour tester une nouvelle solution de paiement en ligne « sans carte ». Le nouveau moyen de paiement repose sur un virement bancaire et permet de réduire le temps de trans...

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus