E.Leclerc teste une solution de paiement mobile

LES FAITS

  • Le distributeur français E.Leclerc travaille, en partenariat avec sa filiale Infomil, sur le développement d’un projet d’encaissement mobile. 
  • Objectif : Fluidifier, voire éviter le passage en caisse.    
  • La nouvelle solution d’encaissement mobile sera intégrée à l’application mobile de l’enseigne Mon E.Leclerc.  
  • Comment ça marche ?

           --> Les clients ne disposant pas de l’application doivent la télécharger pour y entrer leur coordonnées de paiement.

           --> Une fois en magasin ils pourront scanner leurs achats via leur mobile.

           --> Le paiement se fera en un clic grâce aux données préenregistrées.

  • Un usage par les équipes du magasin est aussi prévu afin de pouvoir encaisser les clients dans la file d’attente ou dans les rayons, pour des produits nécessitant l’intervention ou le conseil d’un vendeur.
  • Les clients de l’enseigne pourront ainsi utiliser leur application pour scanner leurs articles, les payer, accéder à leur programme de fidélité mais aussi aux bons de réduction, dès début 2020.

ENJEUX

  • Automatisation vs Modernisation. Le distributeur affirme que ses magasins ont beaucoup trop de flux pour être gérés par une technologie toute automatisée, façon Amazon Go. De plus, le projet est beaucoup trop coûteux comparé au taux de marges des produits de grande consommation. D’où la volonté de l’enseigne d’adopter une solution alternative au point de vente automatisé.  
  • Pour une expérience client simplifiée. A l’image des autres retailers, E.Leclerc testent différentes approches mais l’objectif reste de fluidifier le parcours client en baissant le temps d’attente. L’enjeu pour le distributeur est désormais de déterminer quel contrôle mettre en place à la fin du processus, étant donné que le passage en caisse sera supprimé.

MISE EN PERPSECTIVE

  • Il y a un an jour par jour, E.Leclerc lançait un service s’appuyant sur l’enceinte Google Home et l’application mobile associée pour permettre aux clients de préparer vocalement leurs listes et d’ajouter les produits dans un panier virtuel.     
  • Deux distributeurs français ont déjà mis en place des projets d’encaissement mobile. En 2018, Casino déployait une solution de paiement mobile dans ses magasins Casino Supermarchés et Géant Casino. Quelques mois plus tard, Monoprix a annoncé le déploiement de l’encaissement mobile dans tous ses magasins.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus