E-commerce : Shopify lance une solution anti-fraude

E-commerce : Shopify lance une solution anti-fraude

L’essor de l’e-commerce et surtout du m-commerce se sont accompagnés d’une explosion du nombre des cas de fraude, faisant de la sécurisation des paiements l’une des priorités des banques et des e-commerçants. S’appuyant sur des algorithmes d’apprentissage automatique, Shopify a imaginé une solution à destination des petits commerçants, s’appuyant sur les données transactionnelles de ses e-boutiques.

Basé à Ottawa, Shopify s’est imposé comme un acteur majeur dans le secteur de la création de sites d’e-commerce. Il y a quelques mois, la société annonçait à l’occasion de sa conférence annuelle Unite, le lancement d’un service de protection contre la fraude en version bêta. La solution est désormais opérationnelle pour les commerçants américains.  

Baptisée Fraud Protect by Shopify Payments, la solution aide les commerçants à identifier les commandes qui pourraient être frauduleuses afin d’éviter les rétrofacturations. L’analyse utilise des algorithmes de machine learning pour attirer l’attention des commerçants sur les commandes suspectes. Pour ce faire, la société prend en compte toutes les données dont elle dispose sur les transactions et commandes passées via sa plate-forme mais aussi celles concernant le comportement des acheteurs sur certains sites.

Le géant canadien a fait le choix de porter lui-même le risque relatif à ces paiements frauduleux. Ainsi, si le client dépose une rétrofacturation pour cause de fraude sur une commande jugée conforme par Shopify, ce dernier émettra automatiquement un remboursement couvrant le montant total. Si la transaction s’avère effectivement frauduleuse, la société prendra à sa charge la perte.  

Mise en perspective : La data comme arme anti-fraude

D’après une étude réalisée par Amadeus, la gestion des paiements coûte plus de 74 milliards de dollars et les petites entreprises verseraient des frais disproportionnellement élevés par rapport aux grandes et moyennes entreprises. Shopify tente de répondre à cette problématique en s’appuyant sur l’intelligence artificielle. L’entreprise canadienne a enregistré, en moyenne, près de 30 millions de commandes par mois en 2017. Le nombre total des consommateurs ayant acheté dans l’une de ses boutiques en ligne a, quant à lui, avoisiné les 163 millions, sur la même période. Shopify souhaite exploiter cette data pour élargir son offre de services et améliorer par conséquent son expérience client. En croisant les données issues des 600 000 boutiques en ligne tenues par ses clients, elle a réussi à mettre à leur disposition une parade technologique contre les tentatives de fraude. Contrairement à son concurrent Bigcommerce, qui propose à ses clients de passer par Signifyd, une plate-forme de protection contre la fraude e-commerce, Shopify a développé son propre outil.

Actualitées liées

  • Lutte contre la fraude
  • Paiement
  • 19.12.2018

E-commerce : CB lance un nouvel outil anti-fraude

LES FAITS Le groupement des cartes bancaires CB vient de lever le voile sur le portail Alertes CB, une solution développée conjointement avec le fournisseur de technologies basées sur la collaboration entre émetteurs et e-commerçants Ethoca.
  • E-commerce et e-paiement
  • Paiement
  • 24.07.2018

E-paiement : Paidy lève 55 millions de dollars

Après une levée de fonds réussie en 2016, 2018 marque un tournant pour la jeune pousse japonaise qui vient de lever 55 millions de dollars. Le tour de table a été mené par Itochu Corporation, un grand conglomérat japonais basé à Osaka, et l’américain...
  • Paiement
  • 13.09.2018

Paiement : PayPal fait le pari de l’instantanéité

Sur le marché encombré des paiements en ligne, PayPal étoffe son offre de produits et services dédiés aux commerçants afin de se différencier de la concurrence. Le service américain vient de lancer une solution gratuite offrant aux commerçants, accep...
  • E-commerce et e-paiement
  • Paiement
  • 15.06.2018

NatWest teste le virement chez des e-commerçants

NatWest, filiale de Royal Bank of Scotland, s’est associée à Carphone Warehouse pour tester une nouvelle solution de paiement en ligne « sans carte ». Le nouveau moyen de paiement repose sur un virement bancaire et permet de réduire le temps de trans...

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus