Des VU électriques en auto-partage à Paris

Dans le cadre du plan de lutte contre la pollution atmosphérique, la capitale française expérimente un service d’auto-partage de véhicules électriques, en partenariat avec Clem’. La nouveauté repose surtout sur le fait que cette flotte ciblera essentiellement les professionnels, artisans et commerçants. L’économie collaborative n’en finit pas de bouleverser la mobilité.

Organisée par Clem’, une plate-forme spécialisée dans la gestion de stations d’éco-mobilité, l’opération s’intitule « VULe Partagés ». Elle devrait durer 12 mois et concerne pour le moment les commerçants des 2e et 3e arrondissements. Cinq stations seront desservies, réparties dans les rues Ponceau, Palestro et Alexandrie.

Pendant la phase d’expérimentation, dix véhicules seront proposés par quelques constructeurs (Symbio FCell, Peugeot et Citroën). En fonction de l’utilisation, trois formules seront proposées. Les véhicules disposeront de cartes d’abonnement et pourront être rechargés sur l’ensemble du réseau parisien.

Les utilisateurs pourront réserver un véhicule sur le site dédié. Ils recevront par la suite un code par SMS, qui leur permettra de déverrouiller les boîtes installées dans chaque station, contenant les clés du véhicule et la carte pour le débrancher de la borne de recharge.

Notre Analyse : Le succès confirmé de l’auto-partage électrique

L’auto-partage « vert » a su s’adapter aux besoins des utilisateurs et on recense chaque année un grand nombre de nouveaux abonnés. Il est de plus en plus encouragé par les municipalités afin de réduire les embouteillages et la pollution.

Les solutions d’auto-partage 100 % électriques ont d’ailleurs eu un certain succès en France, à l’image du réseau Bluecub à Bordeaux qui a doublé de volume, passant de 40 stations et 90 véhicules, à 76 stations et 200 véhicules en 2017. A Paris, Autolib’ a enregistré plus de 18 millions de locations depuis son lancement.

Contrairement à ces deux initiatives, VULe Partagés sera d’abord dédié aux artisans et commerçants, pour encourager les professionnels à passer à l’électrique. Pour ce faire, la Mairie de Paris propose des véhicules utilitaires légers dans des espaces proches des commerces.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus