Crédit Mutuel étend encore l’usage de Watson

Crédit Mutuel étend encore l’usage de Watson

La collaboration entre IBM et le Crédit Mutuel-CM11 se poursuit. La banque profite aujourd’hui de la tenue du salon VivaTech pour revenir sur son intégration de l’IA du géant de l’informatique et ses ambitions de l’étendre encore au sein de ses métiers

Le partenariat entre Crédit Mutuel et IBM se renforce. Les solutions d’intelligence artificielle du géant de l’informatique, et Watson en particulier, seront déployées à terme dans tous les métiers de la bancassurance où cela pourrait représenter un intérêt. Il s’agit en particulier de la conformité et des risques (lutte contre le blanchiment, où une baisse de 10 % du temps consacré aux vérifications est attendue) ; mais aussi du paiement.

Aujourd’hui déjà, 20 000 conseillers clientèle du Crédit Mutuel peuvent s’appuyer sur Watson dans leurs activités. Quatre assistants virtuels sont actuellement opérants dans les métiers de l’assurance automobile, de l’épargne, de la santé et de la prévoyance. Ils répondent aux questions des conseillers, leur évitant ainsi de consulter les fiches produits. En complément, une solution d’analyse d’e-mails traite automatiquement près de 350 000 messages clients chaque jour.

Afin d’étendre encore les technologies d’Intelligence Artificielle dans les métiers de la banque, IBM et Crédit Mutuel lancent un incubateur d’innovations, baptisé Cognitive Factory. Des experts des deux groupes travailleront ensemble au sein de cet incubateur.

Mise en perspective : L’IA ou l’avenir de la banque

Le salon VivaTech est l’occasion pour les groupes de tous secteurs de faire la lumière sur certains de leurs pilotes, leurs dernières innovations et leurs partenariats florissants avec des acteurs technologiques. L’idée est de faire la démonstration de ses capacités à développer ou intégrer les dernières technologies.

Pour Crédit Mutuel, la démonstration de Watson et de son implication dans ses activités bancaires ne datent pas d’hier. Cela fait désormais deux ans que la banque travaille à ce déploiement, avec un succès affiché. En termes de communication, Crédit Mutuel s’appuie sur VivaTech pour marquer son avant-gardisme vis-à-vis des autres enseignes bancaires, mais aussi pour optimiser ses processus dans un souci de responsabilité sociale, en partenariat avec ses conseillers clientèle. Aussi, la banque a fait le choix de ne pas déployer de bot dédié à la relation client en front-office, contrairement à Orange Bank qui utilise précisément Watson à cet effet, pour alimenter son assistant Djingo. Crédit Mutuel illustre aujourd’hui qu’au-delà d’un appui pratique pour les conseillers, l’IA a autant d’applications possibles que peuvent compter les métiers de la banque.

Actualitées liées

  • Crédit
  • Innovation
  • 02.08.2018

CashE fournit des crédits sur des critères sociaux

La plateforme indienne de prêt en ligne CashE a annoncé le lancement du premier système de notation de crédit alternatif du pays, le « Social Loan Quotient » (SLQ), lequel se base sur le comportement social. Celui-ci s’adresse notamment aux Millennia...
  • Crédit
  • Innovation
  • 29.12.2017

L’IA d’Upstart convainc BankMobile

Grâce à ses algorithmes, Upstart prédit la solvabilité des étudiants en analysant leur parcours, et propose aux investisseurs de financer leurs études. Forte de son succès et par le biais du Machine Learning, la plate-forme a réussi à automatiser le...
  • Innovation
  • Technologie
  • 06.06.2017

HSBC utilise l’IA pour lutter contre le blanchiment

Le robo-advisor n’est pas le seul outil technologique à susciter l’intérêt d’HSBC pour faire évoluer ses services bancaires. La banque s’est aussi associée à une start-up de la Silicon Valley pour, cette fois, optimiser ses process de lutte anti-blan...
  • Innovation
  • Technologie
  • 20.07.2018

SCB enrichit son offre bancaire « instantanée »

Les intelligences artificielles se déploient dans le secteur bancaire, en dépit de quelques expériences malheureuses. En Thaïlande, la Siam Commercial Bank mène ce mouvement en adaptant sa technologie d’automatisation à l’ouverture de compte épargne,...

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus