Commerce international : IBM s’investit dans la Digital Trade Chain

Commerce international : IBM s’investit dans la Digital Trade Chain

Sept banques s’associaient en début d’année pour développer une nouvelle plate-forme d’échanges, basée sur la technologie Blockchain. Baptisée Digital Trade Chain, cette plate-forme recevra désormais le soutien d’IBM pour s’étendre et profiter de son expertise en la matière.

IBM vient d’être choisi comme le support technologique participant à la construction de la future plate-forme commerciale présentée par sept grandes banques européennes. La Digital Trade Chain s’appuiera sur la Blockchain et servira les intérêts des PME.

La solution technologique proposée par IBM pour intégrer ce projet est celle d’Hyperledger, plateforme open-source de développement de chaîne de blocs. Cette dernière facilitera les échanges commerciaux entre les petites et moyennes entreprises, dans leur pays d’origine mais aussi au-delà des frontières, dans toute l’Europe. Elle réunira les importateurs, exportateurs, leurs banques respectives et leurs prestataires de services (transporteurs notamment).

La digital Trade Chain prendra place au sein d’IBM Cloud. Ses premiers utilisateurs seront les clients des sept banques partenaires à l’origine de son lancement. Leurs échanges et demandes de financement seront simplifiés mais aussi plus transparents. La plate-forme leur permettra par ailleurs une gestion à distance, numérique de leurs transactions.

Analyse : IBM s’impose comme la référence dans la technologie Blockchain

Alors que le groupe était un pionnier de l’informatique et reste une référence de ce secteur dans le monde actuellement, IBM construit aujourd’hui son avenir sur la base de la technologie Blockchain.

IBM s’est en effet imposé comme un leader dans le projet Hyperledger, auprès de la fondation Linux. Son incursion dans le monde financier n’est par ailleurs pas une première. IBM cherchait ainsi à transformer l’administration des fonds de capital-investissement en mars dernier avec Nothern Trust. Dernière innovation en date, portant sur le marché de l’assurance cette fois, IBM s’est associé avec AIG et Standard Chartered pour favoriser une gestion Blockchain des contrats d’assurance.

Dans ce consortium, l’objectif d’IBM est de tester ses smart contracts avec de premiers clients cet été, de manière à pouvoir industrialiser le processus dès la fin de l’année 2017. Avec cette mise en œuvre concrète, IBM espère une fois encore promouvoir Hyperledger pour en faire un standard dans les futures applications de registres partagés et ainsi en pousser l’adoption par les entreprises.

En vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=JEYO8RuS4fM

Actualitées liées

  • Stratégie d'acteur
  • 18.01.2017

Nouveau consortium bancaire autour de la Blockchain

Malgré les débats qui l’entourent, la technologie Blockchain semble avoir encore de beaux jours devant elle. Ce début d’année le confirme, puisque sept banques s’associent aujourd’hui pour développer une nouvelle plate-forme basée sur cette technolog...
  • Innovation
  • Stratégie d'acteur
  • 26.03.2019

Les banques partenaires pour optimiser leur KYC

LES FAITS Un consortium de banques, assureurs et prestataires de services financiers européens travaillent depuis plusieurs mois sur la question de l’optimisation du KYC, concernant notamment les grandes entreprises.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus