Carrefour généralise le paiement par reconnaissance faciale en Chine

Carrefour généralise le paiement par reconnaissance faciale en Chine

LES FAITS

  • A l’occasion de l’événement China Connect qui s’est tenu les 12 et 13 mars à Paris, le géant de la distribution est revenu sur sa stratégie omnicanale et son partenariat stratégique avec Tencent.
  • Annoncé il y a un an, l’accord a permis au distributeur de déployer à grande vitesse les nouvelles technologies d’encaissement des clients.
  • Etat des lieux :

         --> La totalité des points de vente sont équipés avec le dispositif « scan & go » (une application mobile qui permet au client de scanner et payer les articles depuis son smartphone).

         --> La moitié des grandes surfaces sont équipées en reconnaissance faciale.

         --> Le paiement par reconnaissance faciale sera opérationnel dans tous les hypers Carrefour (210 hypermarchés) dans moins de deux mois.

         --> Les paiements mobiles via WeChat ont atteint un taux de 30 % des paiements réalisés chez Carrefour.

         --> 27 millions de coupons ont été générés pour 16 millions d’utilisateurs.

  • Pour rappel, le système scanne le visage avec une caméra (via une tablette) et le compare à une base de données de photos liées au système de paiement de WeChat. Si l’image correspond, le compte est débité et le client peut sortir.

ENJEUX

  • Un marché à fort potentiel. Le marché chinois est marqué par un fort usage du paiement mobile, une densité urbaine et une main-d’œuvre bon marché ce qui réduit considérablement les coûts de livraison. De plus le cadre légal est peu contraignant sur la protection des données privées. Le distributeur français compte bien en profiter.  
  • Concurrence rude. Bien qu’il présente de nombreuses opportunités le marché chinois est extrêmement concurrentiel et marqué par l’omniprésence de certains acteurs comme JD.com et Alibaba. Ce dernier avait d’ailleurs lancé une solution de paiement par reconnaissance faciale similaire à celle de Carrefour.  

MISE EN PERSPECTIVE

  • En mai dernier, Carrefour inaugurait son premier supermarché connecté avec le géant de la tech chinois Tencent. La Chine devient un vaste terrain d’expérimentation. Le mastodonte français de la grande distribution vient d’installer un système de convoyeur au plafond afin d’améliorer le temps de préparation des commandes Web.
  • Le même système de convoyeur au plafond est utilisé dans les supermarchés d’Alibaba chez SunArt, filiale d’Auchan. Alors qu’il avait devancé son concurrent direct, Carrefour, Auchan semble avoir capitulé en Chine en laissant la direction de SunArt au fondateur de RT-Mart Chine.

Actualitées liées

  • Paiement
  • 29.05.2018

Carrefour inaugure son premier supermarché connecté

Le distributeur français concrétise son partenariat avec le géant de la tech chinois Tencent. Les deux groupes planchent sur un nouveau concept de magasin high-tech à Shanghai.  Carrefour y propose à ses clients de payer par le biais de leur compte W...
  • Paiement
  • Stratégie d'acteur
  • 09.11.2018

La solution d’Instant Payment de SIA arrive dans le retail

Le virement instantané trouve peu à peu sa place dans l’écosystème européen du paiement. Dans un partenariat stratégique avec Carrefour Italia et la banque de détail Intesa SanPaolo, le processeur italien SIA a annoncé l’une des premières implémentat...

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus