Bitcoin : UBS veut percer le secret du Blockchain

La banque suisse UBS vient d’annoncer son nouveau partenariat avec Level 39, un accélérateur de start-up européen spécialisé dans les FinTech. UBS ouvrira aussi son propre Laboratoire d’idées et cumule ainsi les modèles d’intégration de l’innovation.

Le retour du Laboratoire d’idées ?

L’initiative d’UBS associe différentes stratégies. D’abord celle de la création d’un laboratoire d’idées, mais aussi celle du partenariat avec un accélérateur et enfin, celui de l’intégration des projets des FinTech. Une démarche croisée entre différents modèles jusqu’ici mis en place séparément par les organismes financiers.

UBS marque aussi le retour du Laboratoire d’idées bancaire. MasterCard, Citi Bank, Crédit Agricole ou encore AXA ont monté leurs propres Labs il y a de cela quelques années, notamment autour de 2012 ou 2013. L’objectif de ces différentes initiatives reste le même : s’approprier les idées et concepts innovants pour pouvoir les mettre en œuvre, qu’ils émanent d’acteurs extérieurs ou non.

Enfin, UBS illustre la préoccupation des institutions financières à l’égard de Bitcoin : le blockchain intrigue car il est à l’origine d’un système monétaire inédit, au point qu’IBM cherche actuellement à le reproduire auprès des banques centrales.

UBS installe son laboratoire au cœur des bureaux de Level39, incubateur de start-up spécialisé dans les technologies financières. Un moyen de se rapprocher de leur savoir-faire et de leur force d’innovation.

Ce laboratoire d’UBS accueillera ainsi des experts en nouvelles technologies de la banque, mais aussi des membres de la communauté FinTech.

Le nouveau Laboratoire d’idées d’UBS aura pour principale mission d’étudier la technologie blockchain, permettant la vérification des transactions réalisées en bitcoins. L’objectif sera de définir dans quelle mesure le blockchain peut être utilisé dans les services financiers traditionnels.

Notre analyse : Le retour du Laboratoire d’idées ?

L’initiative d’UBS associe différentes stratégies. D’abord celle de la création d’un laboratoire d’idées, mais aussi celle du partenariat avec un accélérateur et enfin, celui de l’intégration des projets des FinTech. Une démarche croisée entre différents modèles jusqu’ici mis en place séparément par les organismes financiers.

UBS marque aussi le retour du Laboratoire d’idées bancaire. MasterCard, Citi Bank, Crédit Agricole ou encore AXA ont monté leurs propres Labs il y a de cela quelques années, notamment autour de 2012 ou 2013. L’objectif de ces différentes initiatives reste le même : s’approprier les idées et concepts innovants pour pouvoir les mettre en œuvre, qu’ils émanent d’acteurs extérieurs ou non.

Enfin, UBS illustre la préoccupation des institutions financières à l’égard de Bitcoin : le blockchain intrigue car il est à l’origine d’un système monétaire inédit, au point qu’IBM cherche actuellement à le reproduire auprès des banques centrales.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus