Biométrie : l’empreinte digitale pour des virements plus sûrs

Evolutions réglementaires et pression croissante en matière de cyber-criminalité, les banques font évoluer leurs solutions de lutte contre la fraude. La dernière initiative prise dans ce sens est signée Crédit Agricole Payment Services. La banque entend développer un nouveau système d’authentification s’appuyant sur la biométrie digitale.

Jusqu’à présent, la filiale de la banque verte dédiée aux paiements imposait à ses clients un délai d’attente de 48 heures pour effectuer un virement sur un nouveau compte, ce qui alourdit considérablement le parcours client. Ce procédé de sécurisation devrait désormais prendre fin avec la mise en œuvre de la biométrie digitale.

Baptisé SCAD (Service centralisé d’authentification dynamique), le nouveau protocole  de CAPS repose sur une authentification à trois niveaux : ce que le client sait (mot de passe ou code PIN), ce qu’il possède (via sa carte) et ce qu’il est, à travers son empreinte biométrique. L’alliance de ces trois facteurs (activable ou non en fonction des contextes) offre une authentification forte qui servira dans un premier temps à sécuriser les virements, avant de s’appliquer à l’Instant Payment.

Le déploiement se fera d’ici la fin de l’été dans les 19 caisses régionales du groupe bancaire et concernera dans un premier temps la biométrie digitale. Le groupe étudie également la biométrie faciale et entend tester la biométrie veineuse en septembre.

Mise en persepective : L’Instant Payment accélère les changements

Le lancement des services autour de l’Instant Payment (et les contraintes afférentes) devrait modifier profondément le paysage des moyens de paiement européens. Pour être conforme aux recommandations de l’European Payment Council (EPC) et déjouer les fraudes aux virements, les banques sont dans l’obligation de revoir leurs processus d’authentification. Face à cette situation, Crédit Agricole Payement Services s’adapte avec la mise en œuvre de la biométrie. L’objectif est de lutter contre la fraude au virement mais également de se préparer à la généralisation du paiement instantané.

L’initiative s’inscrit dans la série d’annonces de ces derniers jours. En effet celle-ci suit de très près les annonces faites par BPCE et Crédit Mutuel Arkéa. Le SCAD pourrait ouvrir la voie à de nouvelles méthodes d’authentification permettant de sécuriser les virements en temps réel.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus