BBVA rachète Simple !

Le groupe espagnol BBVA annonce le rachat de la start-up américaine Simple, spécialisée dans les outils de PFM et premier acteur bancaire alternatif. La banque souhaite s’appuyer sur ce partenariat pour renforcer sa stratégie digitale. Pour Simple, cette acquisition sonne comme une consécration.

Le montant de ce rachat a été fixé par les deux parties à 117 millions de dollars. Simple est désormais intégrée dans les activités de BBVA mais conservera sa marque et devrait poursuivre ses opérations de manière autonome.

L’objectif pour Simple est désormais d’étendre ses services à l’international, en s’appuyant sur la force de frappe d’une banque implantée dans plus de 30 pays.

Pour BBVA, cet investissement vise à montrer son engagement en matière d’innovation, mais aussi à concrétiser ce partenariat par le lancement de nouveaux services digitaux.

Notre analyse : L’accomplissement d’une start-up innovante

BankSimple lançait officiellement ses services financiers fin 2011, après une phase de test réalisée auprès de ses salariés. A cette occasion, le groupe choisissait de se rebaptiser Simple et poursuivait sa campagne en misant sur la transparence et la simplicité, en rupture avec les offres bancaires traditionnelles.

Depuis, ce modèle a essaimé un peu partout dans le monde, avec notamment des variantes 100 % mobiles, à l’instar de Moven ou de Soon.

Simple doit faire face à la concurrence d’acteurs bien installés sur le marché, à l’image de Mint.com qui compte dix millions d’utilisateurs (contre 100 000 pour Simple, mais en seulement 2 ans d’existence). Ce rachat par BBVA est un moyen de pérenniser ses activités, et pour la banque, d’accélérer sa transformation digitale, déjà largement entamée mais avec moins d’agilité qu’une start-up.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus