BBVA pionnière du Banking-as-a-Service aux Etats-Unis

BBVA pionnière du Banking-as-a-Service aux Etats-Unis
BBVA pionnière du Banking-as-a-Service aux Etats-Unis

Après avoir été l’une des premières banques européennes  à lancer une place de marché d’API en Europe, BBVA veut réitérer cet exploit aux Etats-Unis. Après 6 mois de test, elle ouvre officiellement le programme BBVA Open Platform.

La filiale américaine de BBVA, BBVA Compass, vient de mettre fin à la période de test de son programme d’API. La banque commercialise désormais ouvertement son offre de Banking-as-a-Service à des tiers. Elle se compose d’applications de paiement et de services bancaires.

Concrètement, les API sont classées dans quatre types d’applications : Move Money pour les transferts d’argent, Identity Verification pour la phase de KYC, Account Origination pour l’ouverture de comptes courants avec mise à jour en temps réel et Card Issuance pour l’émission de moyens de paiement personnalisables (plafond, frais, alertes).

La plate-forme de BBVA Compass permet d’abord de tester gratuitement les API via un “bac à sable” ; les entreprises peuvent ensuite passer dans un environnement de production, moyennant  une commission dépendant du nombre d’API utilisées et de la fréquence d’utilisation.

Notre analyse - Un positionnement volontariste en faveur de l’open-banking

L’offre de BaaS de BBVA Compass est déjà en place chez plusieurs acteurs : sa filiale mobile Simple (rachetée en 2014), mais aussi chez digit.co (application d’épargne automatique), modo (transfert de fonds) et Xero (comptabilité).  

Ce lancement est la suite logique d’une stratégie déjà éprouvée en Espagne (où 11 API sont déjà proposées) et au Mexique (3 API de compte courant, géolocalisation et prêt auto). L’API Market a vu le jour en 2017 en Espagne, faisant de BBVA l’une des premières banques à lancer une offre complète de Banking-as-a-Service. En Espagne, ses API sont par exemple utilisées par l’application mobile Fintonic, qui permet à ses clients de souscrire des prêts, parmi lesquels ceux de BBVA. La banque a résolument fait le choix de mettre son infrastructure à disposition de prestataires tiers, quitte à distribuer ses offres en marque blanche, plutôt que de perdre les clients qui sont de plus en plus nombreux à se tourner vers ces nouvelles plates-formes de distribution de services financiers.

BBVA dit s’être appuyée en Europe sur le mouvement provoqué par l’entrée en vigueur de la DSP2, qui a favorisé l’ouverture du marché. Aux Etats-Unis, où aucune législation n’a poussé dans ce sens, elle escompte bien faire bouger les lignes, forte de ses premières expériences en Espagne et au Mexique.

Actualitées liées

  • Innovation
  • 05.07.2019

BBVA parachève l’Open Banking avec Uber

LES FAITS La banque BBVA poursuit ses expérimentations en matière d’Open-banking. Elle vient d’officialiser son premier test concret d’un modèle de Bank-as-a-Service. Son offre a été choisie pour l’occasion par Uber, afin d’alimenter les services...
  • Canaux de distribution - Mobile
  • Titres
  • 02.02.2017

L’investissement boursier est aussi sur mobile chez İşbank

La banque turque vient de lever le voile sur les nouvelles fonctionnalités de son application mobile, baptisée İşCep. Celle-ci devrait combiner banque au quotidien et investissement boursier, limitant le nombre d’applications nécessaires pour gérer s...
  • Innovation
  • 08.06.2016

BBVA se dote d’un API Market et s’ouvre au monde

La banque espagnole a récemment annoncé le lancement de sa propre plate-forme d’API. Cette initiative, toujours à l’état de pilote, lui permet de gagner du terrain face à la concurrence, tant des acteurs de la FinTech que des autres banques. BBVA con...

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus