Banque Casino veut sortir de la sphère Casino et s’associer à des FinTech

Banque Casino veut sortir de la sphère Casino et s’associer à des FinTech

Banque Casino annonce avoir franchi le cap des 2 millions de clients. Forte de cette nouvelle maturité et face à la percée fulgurante des nouveaux acteurs de la finance, la banque entend se démarquer en nouant des partenariats avec ces derniers. L’objectif est d’élargir toujours plus sa gamme de produits et services, tout en bénéficiant de la popularité des néo-banques et de leur réseau de distribution.

Historiquement ancrée dans les offres de paiement fractionné, Banque Casino a lancé il y a près d’un an, en partenariat avec Cdiscount, le prêt instantané « Coup de pouce ». Celui-ci est accordé aux porteurs de cartes Casino ou bien aux clients du web-marchand n’ayant aucun défaut de paiement. Le prêt est délivré en 48 heures, pour un montant maximal de 2 500 euros et un remboursement en 4 fois. 100 000 prêts ont déjà été accordés par ce biais.

Au-delà de Cdiscount, le paiement en n fois enregistre plus d’un milliard de flux annuels chez Banque Casino et concerne deux tiers de ses clients.

Banque Casino entend se diversifier en prenant notamment en compte les nouveaux modes de consommation de ses clients (location par exemple), mais aussi en sortant des partenariats traditionnels avec les enseignes du groupe Casino. C’est en s’associant aux nouveaux acteurs du secteur financier, qui proposent eux-mêmes ce type de services via leurs plateformes, que la banque veut grandir.

Mise en perspective : Pactiser avec les nouveaux acteurs de la finance

Banque Casino souhaite aujourd’hui s’affranchir des limites du groupe Casino et élargir ses partenariats de distribution et ses offres. Rappelons que Banque Casino a déjà signé plusieurs partenariats, sur des secteurs très différents. Citons, par exemple, le déploiement de « Cdiscount Location » concernant la location longue durée de produits (téléphones, électroménagers, TV, etc), ou bien de l’assurance-emprunteur avec Utwin Assurances.

Aujourd’hui, elle passe à la phase suivante en préparant d’abord des partenariats avec des FinTech, qui pourraient trouver un intérêt à distribuer l’offre de paiement en n fois de la banque, comme le fait par exemple N26 avec les offres de Younited Credit.

L’autre piste de développement repose sur la distribution de crédit en ligne par le biais des comparateurs notamment. Un segment minoritaire pour la banque (250 millions d’euros de flux en 2017) mais qui connaît une très forte croissance (+ 75 % en un an).

Actualitées liées

  • Crédit
  • Innovation
  • 22.03.2018

Credit.com : du comparateur à l'agrégateur

Les services d’agrégation de comptes bancaires, voire de services financiers, se sont multipliés ces derniers mois et deviennent familiers aux consommateurs. Après les assureurs, ce sont les acteurs du crédit qui s’engouffrent dans la brèche. C’est l...

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus