Authentification forte : Stripe accompagne les commerçants

LES FAITS

  • A l’aube de l’entrée en vigueur de l’authentification forte, prévue pour la mi-septembre, et en vertu de la directive DSP2, la FinTech californienne lance de nouvelles fonctionnalités destinées aux e-commerçants et annonce le rachat de Touchtech Payments.
  • Objectif : faciliter la mise en œuvre de l’authentification forte pour les marchands.  
  • Stripe a levé le voile sur trois nouveaux services :

         --> Payment Intents : une API permettant aux commerçants de créer leurs propres expériences de paiement compatibles avec l’authentification forte. Elle leur donne aussi la possibilité d’intégrer en une fois des méthodes d’authentification telles que le 3D Secure 2.0, Google Pay ou encore Apple Pay

        --> Checkout : une page de paiement adaptée aux nouvelles règles d’authentification, que les entreprises peuvent intégrer en seulement quelques lignes de code.

        --> Billing : une suite d’outils dédiée aux modèles économiques de l’abonnement. Elle permet d’identifier les transactions qui nécessitent une authentification forte et d’envoyer des notifications aux abonnés dès qu’une authentification supplémentaire est nécessaire.

  • La licorne américaine proposera également des guides pour l’authentification forte (SCA, Strong Customer Authentication), une documentation sur les API SCA-ready, mais aussi des webinaires.
  • Ce nouveau projet s’accompagne du rachat de Touchtech Payments, une jeune pousse irlandaise qui s’est spécialisée dans les solutions de paiement clé-en-main à destination des néo-banques, FinTech et autres institutions financières. Les termes financiers de l’opération n’ont pas été divulgués.

Seulement 25 % des commerçants européens sont au courant des changements à venir dans le cadre de la SCA Source : Etude Mastercard 2019

ENJEUX

  • Faire de la pédagogie pour aider les commerçants à passer cette étape, qui leur reste mal connue, selon les études réalisées notamment par Mastercard.
  • Risque d’abandon du panier d’achat. L’authentification forte pourrait impacter négativement le chiffre d’affaires des marchands européens. L’Inde, qui a mis en place une règlementation similaire en 2014, a vu le taux de conversion de la plupart des e-commerçant chuter d’environ 25 %. Les commerçants européens devront en outre rapidement s’adapter à l’approche de l’échéance le 14 septembre prochain.
  • Une opportunité à saisir. A l’instar d’autres prestataires de services de paiement, Stripe ne veut pas rater le train de l’application de la DSP2 à l’e-commerce en Europe. Le rachat de la FinTech Touchtech Payments devrait lui donner un avantage significatif sur ses concurrents.

MISE EN PERSPECTIVE

  • Le spécialiste américain des paiements en ligne annonçait, il y a trois mois, sa volonté de creuser son sillon à l’international en s’attaquant aux marchés asiatique et africain. Il cherche désormais à investir l’Europe en rachetant TouchTech.
  • La start-up irlandaise continuera quant à elle à développer ses offres depuis Dublin. Elle compte parmi ses principaux clients des acteurs comme Revolut, N26 ou encore Transferwise et table sur Stripe pour élargir sa cible.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus